Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Diagnostic étiologique et prise en charge thérapeutique de l’érythème polymorphe : étude rétrospective de 80 cas - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.087 
T. Bounfour , L. Valeyrie-Allanore, E. Sbidian, O. Zehou, O. Chosidow, P. Wolkenstein
 Dermatologie, centre de référence des dermatoses bulleuses immunologiques et toxiques, hôpital Henri-Mondor, Créteil, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Si l’érythème polymorphe (EP) est un syndrome cutanéo-muqueux de définition sémiologique bien établie, les données épidémiologiques et thérapeutiques sont souvent anecdotiques, notamment en cas de récidive. Le but de cette étude était de préciser les étiologies, la prise en charge thérapeutique et les facteurs de risque de récidive dans une série consécutive monocentrique.

Matériel et méthodes

Les données des patients ayant présenté au moins un épisode d’EP (diagnostic validé par le codage du centre de référence) étaient recueillies rétrospectivement de janvier 2000 à décembre 2011. Les caractéristiques des patients consultant pour un EP récidivant (au moins 2 épisodes) étaient comparées aux EP sans récidives. Les risques relatifs (RR) et leurs intervalles de confiance à 95 % étaient estimés par des modèles de régression logistique.

Résultats

Quatre-vingt patients ont été inclus, dont 29 femmes, d’âge moyen 34 ans. Il s’agissait d’EP majeur (≥ 2 muqueuses) pour 52 patients (65 %) dont 22 avec une forme muqueuse isolée. Les étiologies retenues (sur éléments de l’interrogatoire et prélèvements microbiologiques) étaient principalement post-infectieuses (n=58 ; 73 %) (Herpes virus simplex : n=39 ; Mycoplasma pneumoniae [MP] : n=16). Soixante-dix pour cent des patients (n=56) étaient hospitalisés pour soins symptomatiques et antalgiques de palier 3 (n=19). Un traitement ciblé était initié selon le diagnostic étiologique (antiviral [n=32], antibiotique [n=15], corticothérapie générale [n=4]). Les complications comprenaient sepsis (n=2), détresse respiratoire aiguë (n=1), asthme décompensé (n=1), méningite virale (n=1). Vingt-cinq (32 %) patients récidivaient, avec une durée moyenne de suivi de 13,2 mois (0–82). Le seul facteur associé à l’absence de récidive était MP (OR = 0,24 [0,05–1,1] ; p=0,07). Un traitement antiviral était privilégié à la première récidive dans 64 % des cas. Les séquelles observées incluaient photophobie (n=3), phimosis (n=1), sténose œsophagienne (n=1), parodontopathie (n=1), décès (n=1).

Discussion

Cette étude monocentrique a permis l’étude d’une population d’EP avec deux principales présentations : la forme aiguë rapidement résolutive et une forme chronique récidivante avec une efficacité thérapeutique variable. Dans la majeure partie des cas aigus, l’EP est d’origine infectieuse, l’infection à MP étant associée à l’absence de récidive. Les séquelles sont probablement sous-estimées dans cette étude rétrospective et constituent une morbidité potentielle peu connue de cette maladie à tropisme cutané et muqueux.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Érythème polymorphe, Érythème polymorphe récidivant, Herpes virus


Plan


 Iconographie disponible sur CD et Internet.


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S260 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traitement du lichen érosif buccal par rapamycine topique vs bétaméthasone topique. Étude randomisée en double insu de 75 patients
  • L. Vaillant, F. Boralevi, T. Passeron, P. Bernard, A. Le Gouge, B. Hüttenberger, F. Pascal, J.-C. Fricain, S. Agbo-Godeau, M. Samimi, B. Giraudeau, C. Francès
| Article suivant Article suivant
  • Étude du taux de vitamine D chez la personne âgée atteinte de pemphigoïde bulleuse
  • M.-E. Sarre, O. Beauchet, E. Legrand, M. Avenel-Audran, L. Martin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.