Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les profils évolutifs des taux sériques d’IL-17 et d’IL-23 permettent de prédire le risque de rechute de pemphigoïde bulleuse dans la première année de traitement - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.090 
J. Plee a, , S. Le Jan b, J. Giustiniani b, P. Joly c, C. Bedane d, P. Vabres e, F. Truchetet f, F. Aubin g, F. Antonicelli b, P. Bernard a
a Dermatologie, CHU de Reims, Reims, France 
b Laboratoire de dermatologie, UFR médecine, Reims, France 
c Dermatologie, CHU de Rouen, Rouen, France 
d Dermatologie, CHU de Limoges, Limoges, France 
e Dermatologie, CHU de Dijon, Dijon, France 
f Dermatologie, CHR de Metz-Thionville, Metz-Thionville, France 
g Dermatologie, CHU de Besançon, Besançon, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les rechutes de pemphigoïde bulleuse (PB) au cours de la première année de traitement sont plus fréquentes dans les formes multi-bulleuses et dépendent de la pente de décroissance initiale des anticorps sériques anti-PB180. Nos travaux récents suggèrent que les cytokines de la voie de l’IL-17 seraient impliquées dans la physiopathologie de la PB au site lésionnel cutané à la phase initiale de la maladie. Dans la présente étude, nous avons cherché à corréler le taux de cytokines de la voie de l’IL-17 avec l’évolution de la PB sous traitement.

Patients et méthodes

Cent vingt malades avec PB ont été inclus dans une étude prospective, observationnelle, et multicentrique (8 centres) avec une étude ancillaire des variations des taux sériques de l’IL-17, l’IL-23 et du TGF-β dans les premiers mois de traitement. Trois visites (au diagnostic, à J60 et à J150) étaient programmées pour le recueil des données cliniques et des prélèvements sanguins pour dosage des cytokines sériques (ELISA). Le critère d’évaluation principal était la survenue d’une rechute de PB dans la 1re année de traitement. Des corrélations ou associations entre taux sériques de cytokines et anticorps anti-PB180, la survenue de rechute ou l’extension de la PB étaient recherchées.

Résultats

Les taux sériques d’IL-17, d’IL-23 et de TGF-β étaient élevés au diagnostic chez les malades atteints de PB. Au diagnostic, l’IL-17 était négativement corrélée au TGF-β (p=0,01), mais aucune association n’était observée entre le taux sérique des cytokines et l’étendue de la maladie. En revanche, l’IL-23 était corrélée au taux sérique d’auto-anticorps anti-PB180. Les taux d’IL-17 ne diminuaient pas sous traitement, et une augmentation des taux sériques d’IL-23 entre J0 et J60 était associée à la rechute de la PB (p=0,006). Cette augmentation d’IL-23 avait une sensibilité de 76 % (58–94), une spécificité de 34 % (22–46), une valeur prédictive négative de 79 % (63–95) et une valeur prédictive positive de 30 % (18–43) pour la survenue d’une rechute de la PB au cours de la 1re année de traitement.

Discussion

Notre étude montre que des taux sériques initialement élevés des cytokines de la voie IL-17, avec une tendance à l’augmentation de l’IL-23 permettent d’identifier les malades à risque de rechute dans la 1re année de traitement.

Conclusion

Nos RÉSULTATS laissent entrevoir de nouvelles possibilités thérapeutiques (biothérapies ciblées sur la voie de l’IL-17/IL-23) pour le traitement de fond de la PB.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cytokines, Inflammation, Pemphigoïde bulleuse


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S261-S262 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pemphigoïde à 200 kDa : caractéristiques cliniques, immunologiques et évolutives
  • M.-H. Commin, S. Duvert-Lehembre, A. Lasek, C. Morice, J.-L. Estival, S. Debarbieux, E. Rigal, C. Pauwels, J. De Quatrebarbes, A. Roussel, F. Jouen, P. Joly
| Article suivant Article suivant
  • Pemphigoïde des muqueuses avec sténoses laryngées ou trachéales : série de 11 cas
  • E. Poirier, I. Soued, M. Alexandre, S. Boussoura, C. Lamberto, Y. Uzunhan, N. Gharbi, F. Pascal, S. Doan, P.-Y. Brillet, F. Caux, L. Laroche, C. Prost-Squarcioni, Centre de référence pour les maladies bulleuses toxiques et auto-immunes

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.