Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Une baisse de la dose érythémateuse minimale (DEM) en UVA est un marqueur significatif de photosensibilité médicamenteuse - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.114 
C. Brugière a, , C. Morice a, A. Moreau a, I. Lebreuilly a, C. Creveuil b, L. Verneuil a
a Dermatologie, CHU de Caen, Caen, France 
b Département de biostatistiques, CHU de Caen, Caen, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La photosensibilité induite par un médicament est principalement liée aux UVA. Chez les patients présentant une photosensibilité, le test de référence est la mesure de la dose érythémateuse minimale (DEM) après irradiation par une source polychromatique émise par un simulateur solaire. Or la mesure de la DEM polychromatique n’est pas adaptée pour détecter les photosensibilités aux UVA, ce qui pose un problème pour les photosensibilités induites par un médicament.

Objectif

Évaluer la pertinence de la mesure de la DEM-UVA pour détecter les photosensibilités médicamenteuses en comparaison aux autres photodermatoses et à la mesure de la DEM-polychromatique.

Matériel et méthodes

Nous avons réalisé une étude rétrospective monocentrique à partir de notre base de données informatisée qui comprenait 736 enquêtes photobiologiques. Tous les patients ayant eu le diagnostic de photosensibilité induite par un médicament (n=53), photodermatose de contact (n=135) ou de lucite polymorphe (n=178) ont été inclus (n=366). Les résultats des DEM-UVA et des DEM-polychromatiques ont été comparés dans ces trois groupes. Les analyses statistiques ont été réalisées en utilisant le test du Chi2.

Observations

La sensibilité de la DEM-UVA était de 60,4 % (IC 95 % 46,9–72,4) pour la détection des photosensibilités médicamenteuses, alors qu’elle était seulement de 12,6 % (IC 95 % 7,9–19,3) pour les photodermatoses de contact et de 3,4 % (IC 95 % 1,4–7,3) pour les lucites polymorphes. Les valeurs moyennes de la DEM-UVA étaient significativement plus basses chez les patients présentant une photosensibilité médicamenteuse par rapport aux deux autres groupes (p=0,024). Une baisse de la DEM-UVA était plus fréquente (sensibilité = 60,4 % ; IC 95 % 46,9–72,4) qu’une baisse de la DEM-polychromatique (sensibilité = 41,5 % ; IC 95 % 29,3–54,9), dans le groupe des patients ayant une photosensibilité médicamenteuse (p=0,041), et pour 15/53 patients (28,3 %) seule la DEM-UVA était diminuée.

Discussion

Cette étude montre une plus grande sensibilité de la DEM-UVA comparée à la DEM-polychromatique pour la détection des photodermatoses médicamenteuses. De plus, la DEM-UVA est plus fréquemment abaissée dans ce groupe par rapport aux deux autres photodermatoses.

Conclusion

Pour détecter les photodermatoses médicamenteuses, les mesures de la DEM-UVA doivent être systématiquement réalisées en association avec celles de la DEM-polychromatique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Dose érythémateuse minimale (DEM), Photosensibilité induite par un médicament, Phototest, UVA


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S273-S274 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Télangiectasies cutanéo-muqueuses diffuses induites par l’anticorps conjugué TDM-1
  • V. Sibaud, P. combemale, R. niec, J.-P. delord, K. Busam, M. Lacouture
| Article suivant Article suivant
  • Hypersensibilité allergique aux médicaments : épidémiologie et délais de sensibilisation (étude prospective de 101 patients)
  • F. Augey, I. luez, F. Bérard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.