Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Étude CNV pangénomique chez 18 patients DRESS : deux nouveaux gènes candidats - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.117 
A.-C. Bursztejn a, b, , C. Nemos c, I. Gastin b, P. Trechot d, A. Barbaud a, b
a Dermatologie, CHU de Nancy, Nancy, France 
b EA INGRES, Vandœuvre-les-Nancy, France 
c U954, faculté de médecine, Vandœuvre-les-Nancy, France 
d Pharmacologie, CHU de Nancy, Nancy, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le syndrome d’hypersensibilité ou drug reaction with eosinophilia and systemic symptoms (DRESS), est une toxidermie grave dont la physiopathologie est encore mal comprise. De rares facteurs génétiques HLA spécifiques de certaines populations et/ou de médicaments ont été rapportés. Les puces à ADN permettent de rechercher des variations en nombre de copies (CNV) associées à des maladies multigéniques ou multifactorielles. Nous avons utilisé les puces CNV à la recherche de nouveaux gènes candidats pour cette toxidermie.

Patients et méthodes

Nous avons inclus 18 patients ayant présenté un DRESS avec un score de Kardaun ≥ 5. Une hybridation génomique comparative sur puce Agilent 1M a été réalisée pour chacun des patients contre un témoin de même sexe. Cinq témoins différents ont été utilisés. Pour l’analyse, seuls les CNV incluant 3 oligonucléotides consécutifs, partagés par au moins 2 témoins et 2 patients, et présentant des bornes distinctes, étaient retenus. Une analyse des CNV à l’aide de bases de données locale et en ligne était réalisée pour confirmer le potentiel pathogène des variations. Chaque variation était vérifiée en qPCR.

Observations

Les patients inclus étaient âgés de 52 ans, en moyenne. Ils avaient tous présenté un DRESS de façon certaine avec un score de Kardaun ≥ 6 pour 13 d’entre eux. Les molécules majoritairement incriminées étaient les bétalactamines et la synergistine. Une PCR virale était positive dans deux tiers des cas.

Résultats

Parmi 674 variations identifiées et 23 CNV retenues, 2 étaient partagées par 4 patients chacune. Elles étaient rares dans les bases de données et contenaient des gènes OMIM, Killer cell Lectin type Receptor subfamily C, member 2-like (KLRC2) et Carboxyl ESterase-Carboxyl ESterase Pseudogene 1 (CES-CESP1). Cinq patients supplémentaires portaient des CNV au locus CES1 et 2 patients supplémentaires au locus KLRC2. Les CNV concernant le locus CES1 étaient soit des amplifications du pseudogène, soit des délétions du gène, celles impliquant KLRC2 étaient toutes des amplifications.

Discussion

Le gène CESP1 est le pseudogène du gène codant pour la carboxylestérase 1, l’une des principales enzymes du métabolisme des médicaments. Le gène et son pseudogène sont contigus, le pseudogène ayant potentiellement un rôle inhibiteur sur le gène. Le gène KLRC2 code pour un récepteur de type lectine C de la famille des récepteurs NK activant la réponse cytotoxique. Il est associé à une expression élevée de la granulysine qui est un marqueur de toxidermie grave. Une perturbation du métabolisme des médicaments induisant une rupture de tolérance médicamenteuse et une amplification de la réponse cytotoxique, génétiquement programmés, pourraient compléter le schéma actuel du DRESS.

Conclusion

Cette étude est, à notre connaissance, la première à utiliser des puces CNV pour explorer le terrain génétique de toxidermies graves. Elle nous a permis d’identifier 2 nouveaux gènes candidats pertinents dans le DRESS.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : CNV, DRESS syndrome, Pangénomique


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S275 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La maladie aiguë du greffon contre l’hôte (GVH) de type Lyell : description d’une cohorte de patients et comparaison historique clinique, biologique, et pharmacologique
  • J.-B. Monfort, B. Lebrun-Vignes, S. Nguyen, C. Francès, L. Souchet, J.-P. Vernant, F. Le Pelletier, V. Leblond, S. Barete
| Article suivant Article suivant
  • Syndrome d’activation macrophagique : une complication méconnue du DRESS
  • C. Sallé De Chou, L. Valeyrie-Allanore, V. Descamps, S. Amarger, D. Staumont-Sallé, A. Barbaud, FISARD

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.