Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Concentrations du vémurafénib dans le liquide céphalo-rachidien (LCR) et le plasma : à propos de six patients - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.130 
L. Sakji-Dupre a, , E. Le Rhun b, c, C. Templier a, E. Desmedt a, B. Blanchet d, L. Mortier a
a Dermatologie, CHRU de Lille, Lille, France 
b Neuro-oncologie, centre Oscar-Lambret, Lille, France 
c Neuro-oncologie, CHRU de Lille, Lille, France 
d Unité fonctionnelle de pharmacocinétique et de pharmacochimie, hôpital Cochin, Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’objectif est d’évaluer si la concentration dans le LCR en vémurafénib est corrélée à la concentration plasmatique, chez des patients atteints de mélanome avec métastases cérébrales traités par vémurafénib.

Matériel et méthodes

Sont inclus les patients atteints de mélanome avec métastases cérébrales et mutation BRAFV600+, traités par vémurafénib 960 mg × 2/jour, qui ont bénéficié d’une ponction lombaire (PL) pour suspicion de méningite tumorale et simultanément d’un prélèvement sanguin pour dosage du vémurafénib. Les concentrations plasmatiques du vémurafénib et dans le LCR ont été déterminées à l’état d’équilibre par chromatographie liquide. L’indication de la PL était posée par un médecin neuro-oncologue sur des critères cliniques et radiologiques. Un consentement a été recueilli pour le dosage du vémurafénib dans le sérum et le LCR.

Observations

Six patients ont été inclus. Les concentrations dans le LCR étaient comprises entre 0,12 et 1 mg/L. Les concentrations plasmatiques étaient comprises entre 28,9 et 96,1 mg/L (moyenne 53,98 mg/L, écart-type 26,23 mg/L). Le ratio moyen entre la concentration plasmatique au temps t et la concentration dans le LCR au temps t était de 0,98 % avec des extrêmes compris entre 0,28 et 2,5 % (moyenne 0,47 mg/L, écart-type 0,37 mg/L).

Discussion

Chez la souris, la concentration intracérébrale du vémurafénib était largement inférieure à celle du plasma (ratio = 0,4 %). Mittapalli et al. prouvent par ailleurs que les protéines d’efflux P-glycoprotein et breast cancer resistance protein (BCRP) restreignent la diffusion du vémurafénib dans la BHE in vitro. La variabilité interindividuelle de la concentration de vémurafénib dans le LCR peut être en partie due à des niveaux d’expression et des activités différents des protéines d’efflux (P-gp et BCRP) selon les individus, ainsi qu’à d’autres facteurs tels que la radiothérapie. En effet, les 2 patients présentant les concentrations les plus élevées avaient bénéficié d’un traitement par radiothérapie. Ainsi, une étude a mis en évidence une augmentation de la perméabilité de la BHE après irradiation encéphalique totale chez 24 patients.

Conclusion

La concentration de vémuréfénib dans le LCR ne semble pas corrélée à la concentration dans le plasma.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Liquide céphalo-rachidien, Mélanome, Vémurafénib


Plan


 Iconographie disponible sur CD et Internet.


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S282 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Angio-œdèmes, douleurs thoraciques et élévation des D-dimères : une association probablement non fortuite
  • A. Du Thanh, A. De Roeck, N. Raison-Peyron
| Article suivant Article suivant
  • Le vémurafénib chez des patients présentant un mélanome avec métastases cérébrales : une étude de phase II multicentrique, à un bras, en ouvert
  • C. Lebbé, R. Kefford, M. Maio, A. Arance, P. Nathan, C. Blank, M.-F. Avril, R. Gonzalez, J. Schachter, K. Margolin, S.-F. Lasserre, L. Veronese, G. McArthur

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.