Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le vémurafénib chez des patients présentant un mélanome avec métastases cérébrales : une étude de phase II multicentrique, à un bras, en ouvert - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.131 
C. Lebbé a, , R. Kefford b, M. Maio c, A. Arance d, P. Nathan e, C. Blank f, M.-F. Avril g, R. Gonzalez h, J. Schachter i, K. Margolin j, S.-F. Lasserre k, L. Veronese k, G. McArthur l
a Hôpital Saint-Louis, Paris, France 
b Westmead Institute for Cancer Research and Melanoma Institute Australia, Sydney, Australie 
c Azienda Ospedaliera Universitaria Senese, Siena, Italie 
d Hospital Clínic, Barcelona, Espagne 
e Mount Vernon Cancer Centre, Northwood, Royaume-Uni 
f Netherlands Cancer Institute, Amsterdam, Pays-bas 
g Hôpital Cochin, Paris, France 
h University of Colorado Comprehensive Cancer Center, Aurora, États-unis 
i Ella Institute for Melanoma, Tel-Hashomer, Israël 
j University of Washington, Washington, États-Unis 
k F. Hoffmann-La Roche Ltd, Basel, Suisse 
l Peter MacCallum Cancer Centre, East Melbourne, Australie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’apparition de métastases cérébrales complique l’évolution d’environ 50 % des mélanomes et ces patients sont généralement, malheureusement, exclus des essais thérapeutiques. Le vémurafénib (VEM) a montré une activité dans le mélanome muté BRAFV600 avec métastases cérébrales (MC) symptomatiques dans des données « vraie vie » de cohortes. Nous présentons les résultats d’une étude de phase II (NCT01378975) de VEM chez des patients (pts) atteints de mélanome avec MC.

Patients et méthodes

Des pts présentant un mélanome avec MC et mutation BRAFV600 ont été inclus dans la cohorte 1 (C1 : MC non traités antérieurement) et dans la cohorte 2 (C2 : MC traités antérieurement) et ont reçu VEM (960 mg 2 fois/jour) jusqu’à progression de la maladie (PD) ou intolérance. Le critère principal était le meilleur taux de réponse global (BORR) intracrânien pour C1, évalué par un comité de revue indépendant (IRC).

Observations

Au 29 avril 2013, 146 pts avaient reçu le traitement (C1 : 90 pts ; C2 : 56 pts). Soixante-deux pour cent étaient des hommes. Temps médian (intervalle) depuis le diagnostic de MC : 1,0 (0–9) mois pour C1 et de 4,2 (1–68) mois pour C2 ; nombre médian de MC à l’inclusion : 4,0 (1–30). Dans le groupe C2, 40 pts sur 56 (71 %) avaient reçu une radiothérapie cérébrale (14 WBRT=radiothérapie cérébrale in toto ; 27 SRT=radiothérapie stéréotaxique). Durée médiane du traitement (Tt) : 4,0 mois (0,3–13,8) pour C1 et 3,9 mois (0,2–15,1) pour C2. Cent vingt-trois pts (84 %) ont interrompu VEM (C1 : 89 % ; C2 : 77 %), principalement pour PD. La majorité des pts (C1 : 98 % ; C2 : 95 %) ont rapporté ≥ 1 événement indésirable (EI), les plus fréquents étant rash (C1 : 33 % ; C2 : 29 %), arthralgies (C1 : 32 % ; C2 : 34 %), fatigue (C1 : 22 % ; C2 : 32 %) et hyperkératose (C1 : 26 % ; C2 : 11 %). Les EIs de grade ≥ 3 ont été rapportés chez 87 pts (60 %). Au total, 4 % des pts ont présenté des EIs conduisant à l’arrêt du Tt. Il y a eu 76 décès (C1 : 47 ; C2 : 29) le plus fréquemment dus à une PD. BOR intracrânien évalué par les investigateurs pour C1 : 1 CR (1 %), 25 PR (28 %), 40 SD (44 %), 18 PD (20 %) et 6 non évaluables (7 %). Le BOR intracrânien revu par un IRC pour C1 : 1 CR (1 %) ; 15 PR (17 %) et 39 SD (43 %). Survie sans progression (SSP) médiane : 3,7 mois (0,03–14,32) pour C1 et 4,04 mois (0,03–14,69) pour C2. Survie globale (SG) médiane : 6,47 mois (0,59–15,24) pour C1 et 6,41 mois (0,66–15,11) pour C2.

Discussion

Ces données, en complément des données d’une étude pilote disponibles chez les patients souffrant de métastases cérébrales symptomatiques (BORR 29 % et survie médiane 5,3 mois ; Dummer et al. EJC, 2013) viennent confirmer l’intérêt majeur du vémurafénib dans la prise en charge globale des mélanomes mutés BRAF.

Conclusion

Nos résultats montrent que le vémurafénib est efficace dans les MC de mélanome avec une efficacité comparable dans les 2 cohortes ainsi qu’un bon profil de tolérance.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Mélanome, Métastases cérébrales, Phase II, Vémurafénib


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S282-S283 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Concentrations du vémurafénib dans le liquide céphalo-rachidien (LCR) et le plasma : à propos de six patients
  • L. Sakji-Dupre, E. Le Rhun, C. Templier, E. Desmedt, B. Blanchet, L. Mortier
| Article suivant Article suivant
  • Comparaison du profil mutationnel somatique de métastases de mélanome avant traitement et après résistance au vémurafénib
  • L. Boussemart, C. Mateus, N. Kamsu-Kom, E. Routier, M. Thomas, G. Tomasic, L. Lacroix, S. Vagner, C. Robert

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.