Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Efficacité et tolérance de l’apremilast, inhibiteur oral de la phosphodiestérase 4, dans le psoriasis modéré à sévère (ESTEEM 2) : résultats à 16 semaines d’une étude de phase III - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.148 
C. Paul a, , C. Ferrandiz b, J. Cather c, M. Gooderham d, Y. Poulain e, U. Mrowietz f, J. Crowley g, C. Hu h, R. Stevens h, R. Day h, G. Giromoloni i
a Toulouse University, hôpital Larrey, Toulouse, France 
b Hospital Germans Trias i Pujol, Barcelona, Espagne 
c Modern Research Associates, Dallas, TX, États-Unis 
d Skin Centre for Dermatology, Peterborough, ON, Canada 
e Centre de recherche dermatologique du Québec Métropolitain, Québec, QC, Canada 
f University Hospital Schleswig-Holstein, Kiel, Allemagne 
g Bakersfield Dermatology, Bakersfield, CA, États-Unis 
h Celgene Corporation, Warren, NJ, États-Unis 
i University of Verona, Verona, Italie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’aprémilast (APR), inhibiteur oral de la phosphodiestérase 4 agit au niveau intracellulaire en modulant l’activité des cytokines pro-inflammatoires.

Matériel et méthodes

Dans ESTEEM 2, les patients avec un psoriasis en plaque modéré à sévère (PASI ≥ 12, SC ≥ 10 %, et sPGA ≥ 3 ; n=413) ont été randomisés (1:2) entre placebo (PBO) ou APR 30 mg 2/jour (APR30). Tous les patients ont reçu APR30 jusqu’à S32 puis ont été randomisés entre poursuite ou arrêt du traitement jusqu’à S52. Le critère de jugement primaire était le PASI-75 à la semaine 16 (S16).

Résultats

À S16, plus de patients recevant APR30 ont atteint un PASI-75 (28,8 %) ainsi qu’un PASI-50 (55,5 %) vs PBO (5,8 % et 19,7 %, respectivement ; p<0,0001). Le pourcentage moyen (médian) d’amélioration du score PASI par rapport a l’entrée a été de 50,9 % (56,0 %) pour l’APR30 et 15,8 % (18,0 %) pour le PBO. Plus de patients recevant APR30 ont atteint un score sPGA de 0, ou 1(APR30 20,4 % vs 4,4 % PBO ; p<0,0001). Chez les patients avec atteinte unguéale initiale, ScPGA ≥ 3, et PPPGA ≥ 3 APR30 a montré une réponse significativement plus élevé vs PBO pour les zones « difficiles à traiter » : les ongles (n=266 ; NAPSI-50 : 44,6 % vs 18,7 % ; p<0,0001), le cuir chevelu (n=269 ; ScPGA 0-1 : 40,9 % vs 17,2 % ; p<0,0001), et les atteintes palmo-plantaires (n=42 ; PPPGA 0-1 : 65,4 % vs 31,3 % ; p=0,0315). Les effets indésirable (EIs) qui ont été rapportés dans les 2 groupes à S16 avec une fréquence ≥ 5 % ont été : nausées (PBO : 6,6 % ; APR30 : 18,4 %), diarrhées (PBO : 5,9 % ; APR30 : 15,8 %), rhino-pharyngites (PBO : 4,4 % ; APR30 : 7,4 %), céphalées et stress (PBO : 1,5 % ; APR30 : 7,4 %), céphalées (PBO : 0,7 % ; APR30 : 6,3 %), et vomissements (PBO : 3,7 % ; APR30 : 5,1 %). La plupart des EIs ont été légers ou modérés. Le taux de sortie d’essai lié aux EIs a été de 5,1 et 5,5 % avec PBO et APR30, respectivement. Une exacerbation du psoriasis a été notée plus souvent pour le PBO (5,1 %) vs APR30 (1,5 %) de l’inclusion à S16. Les diarrhées et nausées survenues sous APR30 étaient peu intenses, surtout durant la première semaine et le plus souvent spontanément résolutives dans le mois. Les EI sérieux ont été bas dans les deux groupes. Aucune modification cliniquement significative des paramètres biologiques n’a été observée.

Discussion

L’APR30 réduit significativement la sévérité du psoriasis en plaques modéré à sévère avec une efficacité particulière sur les ongles, le cuir chevelu, les paumes et les plantes.

Conclusion

Cette étude démontre l’efficacité de l’APR30 dans le psoriasis en plaques modéré à sévère à 16 semaines. L’APR30 a été généralement bien toléré et a montré un profil bénéfice/risque favorable.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Aprémilast, Inhibiteur de la phosphodiestérase 4, Psoriasis


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S291 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traitement des kératoses actiniques du cuir chevelu par photothérapie dynamique topique en lumière bleue associée au MAL
  • S. Assikar, S. Léobon, S. Prey, C. Enescu, C. Bédane
| Article suivant Article suivant
  • Résultats à 52 semaines de l’aprémilast, un inhibiteur oral de la phosphodiestérase 4 dans le psoriasis en plaques modéré à sévère : étude de phase III randomisée et contrôlée ESTEEM 1
  • P. Joly, K. Papp, K. Reich, C. Leonardi, L. Kircik, S. Chimenti, J.-P. Lacour, C. Hu, R. Stevens, R. Day, C. Griffiths

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.