Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Résultats à 52 semaines de l’aprémilast, un inhibiteur oral de la phosphodiestérase 4 dans le psoriasis en plaques modéré à sévère : étude de phase III randomisée et contrôlée ESTEEM 1 - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.149 
P. Joly a, , K. Papp b, K. Reich c, C. Leonardi d, L. Kircik e, S. Chimenti f, J.-P. Lacour g, C. Hu h, R. Stevens h, R. Day h, C. Griffiths i
a Hôpitaux de Rouen, CHU de Rouen, Rouen, France 
b Probity Medical Research, Waterloo, Canada 
c SCIderm Research Institute and Dermatologikum Hamburg, Hamburg, Allemagne 
d Saint-Louis University School of Medicine, Saint-Louis, États-Unis 
e Physicians Skin Care, PLLC, Louisville, États-Unis 
f University of Rome Tor Vergata, Rome, Italie 
g Hôpital Archet-2, CHU de Nice, Nice, France 
h Celgene Corporation, Warren, États-Unis 
i Dermatology Centre, University of Manchester, Manchester, Royaume-Uni 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’aprémilast (APR), inhibiteur oral de la phosphodiestérase 4 agit au niveau intracellulaire en modulant l’activité des cytokines pro- et anti-inflammatoires.

Matériel et méthodes

Dans ESTEEM 1, les patients avec un psoriasis en plaques modéré à sévère (PASI ≥ 12 ; surface cutanée (SC) ≥ 10 % ; sPGA ≥ 3) ont été randomisés (1 :2) entre placebo (PBO) et APR 30 mg 2/jour (APR30). À S16, les patients sous PBO ont reçu APR30.

À S32, les patients qui ont atteint un PASI-75 (diminution de 75 % du Psoriasis Area and Severity Index) ont été re-randomisés (1:1, en aveugle) entre APR30 et PBO.

En cas de perte de la réponse PASI-75 les patients sous PBO recevaient à nouveau APR30.

Observations

ESTEEM 1 a évalué l’efficacité et la tolérance de l’APR pendant 52 semaines.

Résultats

Huit cent quarante-quatre patients (PASI moyen 19,0 ; SC moyenne 24,7 % ; traitement systémique ou photothérapie préalable 65,0 %.) ont été randomisés entre PBO (n=282) et APR30 (n=562). À S16, plus de patients APR30 ont atteint PASI-75 (critère principal ; 33,1 %) et PASI-50 (58,7 %) vs PBO (5,3 % et 17,0 % ; p<0,0001).

Le pourcentage moyen (médian) d’amélioration du PASI a été de 52,1 % (59 %) pour APR30 et 16,7 % (14,0 %) pour le PBO (p<0,0001).

La réponse PASI a été généralement maintenue jusqu’à S32, avec une réponse similaire pour les patients initialement sous PBO qui ont reçu APR30 à partir de S16.

À S52, 61 % des 77 patients initialement sous APR qui ont été re-randomisés dans le bras APR à S32 ont atteint une réponse PASI-75, avec une amélioration du PASI ≥ 70 % pour 75,3 %.

De S32 à S52 on note une amélioration moyenne du PASI entre 81 et 88 %.

11,7 % des patients sous APR30 depuis l’inclusion re-randomisés sous PBO à S32 (n=77) ont atteint un PASI-75 à S52 avec un délai moyen de perte de réponse de 5,1 semaines ; 70,3 % des patients sous placebo qui ont repris APR30, 70,3 % ont retrouvé une réponse PASI-75.

APR30 a été généralement bien toléré pendant 52 semaines, sans augmentation de l’incidence des EI avec le temps. Les EI les plus fréquents sous APR (≥ 5 %) ont été les diarrhées, les infections respiratoires des voies supérieures, les nausées, les rhinopharyngites, les céphalées et les céphalées avec stress. La plupart des EI étaient d’intensité faible à modérée et n’ont pas conduit un arrêt du traitement.

Discussion

APR30 réduit significativement la sévérité du psoriasis en plaques modéré à sévère ; dans la phase de re-randomisation entre aprémilast et PBO les réponses PASI ont été généralement maintenues chez les patients re-randomisés sous APR30.

Conclusion

APR30 a réduit efficacement la sévérité du psoriasis en plaques modéré à sévère sur une période de 52 semaines. APR30 a été généralement bien toléré et a montré un profil bénéfice/risque favorable.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Aprémilast, Inhibiteur de la phosphodiestérase 4, Psoriasis


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S291-S292 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Efficacité et tolérance de l’apremilast, inhibiteur oral de la phosphodiestérase 4, dans le psoriasis modéré à sévère (ESTEEM 2) : résultats à 16 semaines d’une étude de phase III
  • C. Paul, C. Ferrandiz, J. Cather, M. Gooderham, Y. Poulain, U. Mrowietz, J. Crowley, C. Hu, R. Stevens, R. Day, G. Giromoloni
| Article suivant Article suivant
  • Efficacité et tolérance de l’aprémilast, un inhibiteur oral de la phosphodiestérase 4, dans le psoriasis en plaques modéré à sévère : résultats d’une étude contrôlée, randomisée, de phase III
  • J.-P. Lacour, K. Reich, K. Papp, C. Leonardi, L. Kircik, P. Foley, S. Chimenti, K. Shah, C. Hu, R. Stevens, R. Day, C. Griffiths

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.