Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Efficacité et tolérance de l’aprémilast, un inhibiteur oral de la phosphodiestérase 4, dans le psoriasis en plaques modéré à sévère : résultats d’une étude contrôlée, randomisée, de phase III - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.150 
J.-P. Lacour a, , K. Reich b, K. Papp c, C. Leonardi d, L. Kircik e, P. Foley f, S. Chimenti g, K. Shah h, C. Hu h, R. Stevens h, R. Day h, C. Griffiths i
a Hôpital Archet-2, CHU de Nice, Nice, France 
b SCIderm Research Institute and Dermatologikum Hamburg, Hambourg, Allemagne 
c Probity Medical Research, Waterloo, Canada 
d Saint-Louis University School of Medicine, Saint-Louis, États-Unis 
e Physicians Skin Care, PLLC, Louisville, États-Unis 
f Skin and Cancer Foundation, melbourne, Australie 
g University of Rome Tor Vergata, Rome, Italie 
h Celgene Corporation, Warren, États-Unis 
i Dermatology Centre, University of Manchester, Manchester, Royaume-Uni 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Une étude de phase II vs placebo a montré que l’aprémilast (APR) en prise orale de 20 mg (87 patients) ou 30 mg 2 fois par jour (88 patients) était efficace et bien toléré dans le psoriasis en plaques modéré à sévère. L’APR agit au niveau intracellulaire en inhibant la phosphodiestérase 4, ce qui augmente le taux d’AMPc qui module l’activité des cytokines pro- et anti-inflammatoires. Dans l’étude ESTEEM 1, l’efficacité et la tolérance de l’APR ont été évaluées chez un grand nombre de patients et sur une plus longue durée. Nous rapportons ici le profil de tolérance de l’APR sur 52 semaines.

Patients et méthodes

Les patients ayant un psoriasis en plaques modéré à sévère (PASI ≥ 12, surface cutanée (SC) ≥ 10 %, sPGA ≥ 3) ont été randomisés (1:2) entre placebo (PBO) et APR 30 mg 2/jour (APR30). À S16, les patients sous PBO ont reçu APR30. À S32, les patients qui ont atteint un PASI-75 ont été re-randomisés (1:1, en aveugle) entre APR30 et PBO. En cas de perte de la réponse PASI-75 les patients sous PBO recevaient à nouveau APR30.

Résultats

Huit cent quatre patients ont été traités par APR30. En tenant compte de la période d’exposition à l’APR, cela correspond à 567,8 années-patient. Les effets indésirables (EI) les plus fréquents sous APR (≥ 5 %) ont été les diarrhées (18,7 %), les infections respiratoires des voies supérieures (17,8 %), les nausées (15,3 %), les rhinopharyngites (13,7 %), les céphalées (9,6 %) et les céphalées de tension (6,5 %). Leur intensité était majoritairement faible ou modérée. La fréquence des EI n’augmentait pas avec la durée d’exposition et aucun EI n’apparaissait de façon significative au cours de l’exposition prolongée à l’APR. Des EI sévères ont été observés chez 6 % des patients sans qu’aucun ne s’individualise particulièrement. Les arrêts de traitement liés aux EI étaient peu fréquents (7,3 %). Plus de la moitié des diarrhées et nausées est apparue sous APR dans les deux premières semaines ; elles étaient d’intensité faible à modéré et résolutives en moins d’un mois. Les arrêts de traitement liés aux diarrhées ou nausées ont été faibles durant la période contrôlée versus placebo (APR30 1,3 % et 1,8 %, respectivement ; placebo 0,4 % chacun). La fréquence des EI graves était de 4,2 % et aucun n’a été rapporté chez plus de 3 patients. Aucune réactivation tuberculeuse n’a été observée. Les modifications des paramètres biologiques ont été transitoires sans aucune tendance notable.

Discussion

L’APR30 a montré un profil de tolérance satisfaisant pendant 52 semaines. Aucun nouveau signal de tolérance n’est apparu durant une exposition prolongée à l’APR30.

Conclusion

Dans le traitement du psoriasis en plaques modéré à sévère, l’APR30 a été généralement bien toléré sur une période de 52 semaines.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Aprémilast, Inhibiteur de la phosphodiestérase 4, Psoriasis


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S292-S293 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Résultats à 52 semaines de l’aprémilast, un inhibiteur oral de la phosphodiestérase 4 dans le psoriasis en plaques modéré à sévère : étude de phase III randomisée et contrôlée ESTEEM 1
  • P. Joly, K. Papp, K. Reich, C. Leonardi, L. Kircik, S. Chimenti, J.-P. Lacour, C. Hu, R. Stevens, R. Day, C. Griffiths
| Article suivant Article suivant
  • Efficacité et tolérance du sécukinumab : résultats d’une étude clinique en seringues pré-remplies dans le psoriasis en plaque modéré à sévère (FEATURE)
  • P. Joly, A.-B. Duval Modeste, J.-P. Lacour, A. Khemis, C. Paul, M. Lahfa, M. Ruer Mulard, R. You, S. Cooper, L. Martin, P. Pinton

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.