Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Imagerie par TEP-FDG dans l’évaluation de la maladie de Kaposi : une étude de 37 patients - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.176 
C. Lheure a, , C. Pagès a, J. Roux a, L. Vercellino b, C. Farges c, V. Martinez d, J.-M. Molina e, C. Legendre f, D. Glotz f, M. Bagot a, C. Lebbé a
a Dermatologie, hôpital Saint-Louis, Paris, France 
b Médecine nucléaire, hôpital Saint-Louis, Paris, France 
c Radiologie, hôpital Saint-Louis, Paris, France 
d Médecine interne, hôpital Antoin-Béclère, Clamart, France 
e Maladies infectieuses, hôpital Saint-Louis, Paris, France 
f Néphrologie, hôpital Saint-Louis, Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La maladie de Kaposi (MK) a un tropisme particulier pour la peau, mais peut provoquer des atteintes organiques sévères. Actuellement, il n’y a pas de recommandation sur le bilan d’extension à réaliser. L’objectif de notre étude était d’évaluer la sensibilité et la spécificité de la Tomographie par émission de positons couplée à une tomodensitométrie (TEP/TDM) dans l’évaluation initiale et le suivi de patients atteints de MK.

Patients et méthodes

Étude rétrospective, monocentrique entre janvier 2007 et janvier 2014. Tous les patients consultant pour une MK et ayant eu au moins une TEP/TDM au 18F-Fluorodéoxyglucose (FDG) ont été inclus. Pour chaque atteinte d’organe, il a été calculé une sensibilité et une spécificité de la TEP/TDM par rapport à la clinique ou à l’imagerie de référence réalisée au même moment.

Résultats

Trente-sept patients ont été inclus, 8 femmes et 29 hommes, d’âge moyen 63 ans (38–86). Il y avait 7 (19 %) MK classiques, 6 (16 %) endémiques, 6 (16 %) associées à une infection au VIH, 18 (49 %) iatrogènes (transplantation rénale pour 16 patients). Sur les 34 patients ayant une atteinte cutanéo-muqueuse, 15 avaient des nodules violines cutanés et sous-cutanés hypermétaboliques (SUVmax entre 1,5 et 12,9). Une ulcération de MK était hypermétabolique (SUVmax : 7,7) et 2 fixations de l’oropharynx étaient compatibles avec la clinique. La sensibilité de la TEP/TDM pour l’atteinte cutanée de MK s’élevait à 0,47 et la spécificité à 1. Les atteintes digestives de MK (confirmées par fibro-coloscopie digestive) concernaient 4 patients dont 3 présentaient une hyperfixation à la TEP/TDM. La sensibilité et la spécificité du TEP/TDM des atteintes digestives étaient respectivement de 0,75 et de 0,97. Neuf patients avaient une localisation pulmonaire de MK : seules 2 TEP/TDM montraient une hyperfixation pulmonaire. La sensibilité était de 0,22 et la spécificité de 1. Seize patients présentaient une atteinte ganglionnaire (confirmées cliniquement ou sur scanner) de MK dont 10 avaient une TEP/TDM positive. Quatre TEP/TDM ont dépisté 3 lymphomes (faux positifs). La sensibilité ganglionnaire était de 0,83 et la spécificité 0,84. Pour les 8 atteintes osseuses (confirmées par scanner ou IRM), la sensibilité et la spécificité de la TEP/TDM étaient respectivement de 0,28 et 0,97.

Discussion

La TEP/TDM semble très sensible et spécifique pour les atteintes digestives et ganglionnaires de MK. Il permet l’évaluation et le suivi sans risque iatrogène, des patients transplantés rénaux.

Conclusion

La TEP/TDM fait partie des examens intéressants quand un bilan d’extension est nécessaire au cours d’une MK (post-greffe notamment) de par sa faible iatrogénicité et sa sensibilité/spécificité pour les localisations ganglionnaires et digestives, en complément d’un scanner pulmonaire sans injection pour détecter une atteinte pulmonaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Bilan d’extension, Kaposi, PET-scan


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S306 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Intérêt de l’association TEP-FDG et biopsie percutanée dans le diagnostic des MPNST sur NF1
  • M. Brahmi, P. Thiesse, T. Mognetti, S. Pinson, A.-V. Decouvelaere, D. Ranchere-Vince, P. Combemale
| Article suivant Article suivant
  • Dépistage dermatoscopique du mélanome : à plusieurs c’est mieux
  • N. Meyer, H. Escande, S. Thellier, R. Viraben

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.