Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Efficacité de la tomothérapie chez une patiente présentant un angiosarcome du cuir chevelu - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.223 
M.-C. Hauguel 1, , J. Durand-Labrunie 2, E. Girard 1, X. Mirabel 2, C. Templier 1, S. Azib 1, L. Mortier 1
1 Dermatologie, hôpital Claude-Huriez, Lille, France 
2 Radiothérapie, centre Oscar-Lambret, Lille, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La tomothérapie est une technique innovante de radiothérapie couplée à l’imagerie. Elle assure une précision optimale du tissu à irradier tout en limitant les risques d’irradiation des organes sains voisins.

Observations

Une femme de 80ans présentait en mars 2011 une lésion ulcérée, croûteuse, nécrotique, étendue sur une surface de 14×12cm, de la région pariéto-temporale gauche évoluant depuis 6 mois. L’histologie et le bilan d’extension étaient en faveur d’un angiosarcome épithélioide de stade II T2bNxM0. Après décision collégiale, un traitement par tomothérapie était initié pour un volume de 214cm3 à la dose de 50,4Gy en 28 séances sur 7 semaines à raison de 1,8Gy par séance, permettant la régression complète des lésions. La patiente a présenté une rémission de sa maladie pendant 18 mois avec une récidive locale en février 2013 d’un angiosarcome rétro-auriculaire droit situé à la lisière de la zone irradiée. De nouvelles séances de tomothérapie ont été réalisées sur toute la zone du cuir chevelu non précédemment irradiée soit 95,05cm3, avec le même schéma thérapeutique, permettant une rémission complète de la maladie avec à ce jour un recul de 12 mois.

Discussion

La tomothérapie est une technique de radiothérapie conformationnelle par modulation d’intensité (RCMI) couplant une irradiation hélicoïdale et une tomodensitométrie. Cette technique permet une irradiation précise et homogène du volume cible tout en diminuant considérablement la dose délivrée aux organes sains voisins. L’irradiation hélicoïdale et en modulation d’intensité permet une optimisation de la dose au volume cible en fonction des contraintes de doses des organes à risque. L’irradiation est donc possible pour les tumeurs à forme complexe ou à grand volume allant jusqu’à 1,60m3, assurant le traitement de lésions étendues ou multiples. Cette technique est utilisée pour la prise en charge des tumeurs ORL, cérébrales et du pelvis, devant la complexité de leur volume et afin de limiter l’irradiation des organes à risque avoisinants. Dans la littérature, quelques observations de tumeurs cutanées traitées par tomothérapie ont été rapportées, notamment celle d’une femme de 95ans qui présentait un carcinome basocellulaire étendu du cuir chevelu, traitée avec succès par tomothérapie. Dans cette observation, la convexité du crane est un argument supplémentaire pour la tomothérapie, assurant une irradiation homogène du tissu lésé contrairement à la radiothérapie classique. A notre connaissance, aucun cas de sarcome cutané traité par tomothérapie n’a été rapporté.

Conclusion

La tomothérapie permet d’élargir les indications de la radiothérapie à des patients qui jusqu’alors n’auraient pas pu en bénéficier de part une localisation de la tumeur limitée par les organes sains avoisinants ou sur une surface trop étendue ou inadapté. C’est donc une technique innovante dont l’indication gagnerait à être développée dans la prise en charge des tumeurs cutanées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Angiosarcome cutané, Cuir chevelu, Tomothérapie


Plan


 Iconographie disponible sur CD et Internet.


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S321-S322 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Localisation cutanée primitive d’un sarcome d’Ewing
  • M. Barreau, J. Pontoizeau, F. Comoz, C. Lebbé, L. Verneuil, J.-M. Chevallier
| Article suivant Article suivant
  • Fasciite cervicale métastatique révélant un carcinome lobulaire infiltrant mammaire
  • J. Munoz, C. Garcia, J.M. Joujoux, M. Dandurand, L. Meunier, P.E. Stoebner

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.