Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Wrapping au 5FU de champs de cancérisation chez 23 patients - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.230 
L. Peuvrel 1, 2, , M. Saint-Jean 1, 2, G. Quéreux 1, 2, A. Brocard 1, 2, B. Dréno 1, 2
1 Dermatocancérologie, CHU de Nantes, Nantes, France 
2 Inserm U892-CNRS U6299, CIC biothérapie, Inserm 0503, Nantes, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le traitement des champs de cancérisation représente un enjeu thérapeutique majeur suite au vieillissement de la population. Nous rapportons la plus grande série de patients traités par 5FU topique (Efudix®) sous occlusif.

Patients et méthodes

Étude ouverte incluant tous nos patients présentant des kératoses actiniques (KA) ou maladies de Bowen (MB) multiples confirmées histologiquement et traitées par wrapping de 5FU : application hebdomadaire par une infirmière de 5FU sous occlusion laissée en place 5jours, puis vaseline les 2 autres jours. Arrêt en cas d’intolérance ou d’efficacité satisfaisante. Évaluation de la tolérance et de l’efficacité hebdomadaire le 1er mois puis mensuelle.

Résultats

Traitement de 23 patients en 38 mois, dont 65 % de femmes, d’âge moyen 82ans (52 à 93ans) pour KA (30 %), MB (26 %) ou l’association des 2 (44 %). Neuf atteintes des membres inférieurs (MI), 6 des membres supérieurs (MS), 4 des 4 membres, 3 du cuir chevelu et 1 du cuir chevelu et des MS. Un patient est en cours de traitement (5 séances). Les autres ont eu en moyenne 7,4 séances (1 à 19). Deux patients ont arrêté après une application (eczéma de contact au 5 FU et pustulose érosive du cuir chevelu), 1 patient après 2 applications (asthénie non liée au wrapping). La tolérance était bonne chez les 21 autres : 4 irritations locales, 3 douleurs et 1 prurit de grade 1. Le taux de réponse a été de 95 % (3 réponses complètes, 16 réponses partielles [RP]) et 1 réponse stable. L’élimination des KA et MB a permis de mieux délimiter avant exérèse un carcinome épidermoïde (CE) invasif chez 3 patients. Trois patients ont renouvelé les wrapping après 5, 6 et 18 mois pour réévolution de KA et MB, permettant d’obtenir une nouvelle RP. Le suivi montrait une récidive des lésions chez 71 % des 14 patients non perdus de vue après 5 mois en moyenne.

Discussion

Cette étude ouverte montre que la majorité des patients tolèrent mieux le wrapping au 5FU que les thérapies conventionnelles, avec une réponse partielle à complète chez 95 % de ceux évaluables. Chez 3 patients, il a permis d’aider à repérer les limites de CE nécessitant une exérèse. Nos résultats sont concordants avec les 2 séries de 3 et 6 patients précédemment publiées. Ce traitement semble une alternative intéressante pour les champs de cancérisation étendus, à un prix abordable (49,57 € les 40g). Les principaux traitements utilisés dans cette indication sont la photothérapie dynamique qui est douloureuse et ne peut traiter qu’une zone limitée par illumination et l’Efudix®, dont l’application biquotidienne limitée à 500cm2 est contraignante chez les personnes âgées et souvent mal tolérée aux doses recommandées.

Conclusion

Dans notre série, l’application hebdomadaire d’Efudix® sous occlusion était bien tolérée et efficace comme traitement suspensif de KA et MB multiples touchant des zones étendues. Ces résultats doivent être confirmés par une étude plus large.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : 5 FU topique, Champ de cancérisation, Kératose actinique, Maladie de Bowen


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S325 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Dépistage des cancers cutanés en médecine générale : analyse des pratiques, des besoins et des difficultés rencontrées
  • B. Halioua, B. Houta, M. Tibi, P. Wolkenstein, O. Chosidow
| Article suivant Article suivant
  • Intérêt de la recherche d’expression BAP1 et BRAFV600E au cours de tumeurs cutanées spitzoïdes d’après une série rétrospective de 43 cas
  • C. Garny De La Rivière, G. Chaby, J.-P. Arnault, D. Ali, C. Lok, D. Chatelain

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.