Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Premiers nævus vulvaires diagnostiqués par microscopie confocale - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.232 
E. Cinotti 1, 2, , C. Couzan 1, J.L. Perrot 1, 2, B. Labeille 1, 2, P. Bahadoran 2, 3, M. Wantz 2, 4, C. Douchet 5, F. Cambazard 1, 2
1 Dermatologie, CHU de Saint-Etienne, Saint-Étienne, France 
2 Groupe français d’imagerie cutanée non invasive (GICNI), Paris, France 
3 Dermatologie, hôpital Archet, Nice, France 
4 Dermatologie, hôpital Saint-Vincent-de-Paul, Lille, France 
5 Pathologie, CHU de Saint-Étienne, Saint-Étienne, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le diagnostic différentiel entre nævus et mélanome de la vulve est difficile. Les naevus vulvaires sont rares et moins de 10 articles décrivent leur aspect clinique et dermoscopique. La microscopie confocale de réflectance (MC) in vivo, une technique d’imagerie non invasive émergente, a récemment été utilisée pour l’étude de la mélanose et du mélanome de la vulve, mais elle n’a pas été employée pour les nævus génitaux. L’objectif de cette étude était d’évaluer les caractéristiques de MC des nævus vulvaires et de les comparer avec leurs aspects dermoscopiques et histopathologiques.

Patients et méthodes

Les caractéristiques cliniques, dermoscopiques, histologiques et de MC de 5 nævus vulvaires étaient évaluées.

Observations

L’aspect clinique était suspect dans tous nos cas (lésions acquises, hyper-pigmentées ou dyschromiques), tandis que la dermoscopie était suspecte dans 4 cas en montrant une polychromie et un patron polymorphe. La MC montrait 4 lésions mélanocytaires sans aspect de malignité (absence de larges cellules hyper-reflétantes dans l’épithélium et le chorion, absence d’atypies l’architecturales), et en particulier faisait évoquer le diagnostic de nævus bleu (prolifération de cellules dendritiques hyper-reflétantes homogènes dans le derme), nævus jonctionnel (thèques de mélanocytes à la jonction épithelium-chorion), nævus composés (thèques de mélanocytes à la jonction épithelium-chorion et dans le chorion) (2 cas) et nævus génital atypique (grandes thèques jonctionnelles disjointes de cellules hyper-réfléchissantes et mélanophages dans le chorion superficiel), qui ont été confirmés par l’examen histologique.

Discussion

L’examen clinique et dermatoscopique se sont avérés très inquiétant alors que l’examen par MC a permis de poser le diagnostique de lésions bénignes. Les nævus vulvaires ne présentaient pas les critères cliniques et dermatoscopiques des naevus cutanés, tandis que leur aspect en MC était superposable aux nævus cutanés. Une seule lésion présentait en MC un aspect atypique, avec des grandes thèques jonctionnelles disjointes et un infiltrat inflammatoire dans le chorion superficiel sans aspect de tumeur maligne, ce qui faisait évoquer un diagnostic de nævus atypique génital.

Conclusion

En conclusion, la MC peut jouer un rôle dans le diagnostic non invasif des nævus vulvaires et peu épargner des biopsies dans des cas suspects à l’examen clinique et dermatoscopique dans cette zone sensible du corps.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Dermatoscopie, Imagerie, Microscopie confocale, Muqueuse, Nævus, Vulve


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S326 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Intérêt de la recherche d’expression BAP1 et BRAFV600E au cours de tumeurs cutanées spitzoïdes d’après une série rétrospective de 43 cas
  • C. Garny De La Rivière, G. Chaby, J.-P. Arnault, D. Ali, C. Lok, D. Chatelain
| Article suivant Article suivant
  • Carcinomes basocellulaires du syndrome de Gorlin régressant sous vismodegib : évaluation par microscopie confocale in vivo dans 20 cas
  • B. Labeille, J.L. Perrot, E. Cinotti, C. Douchet, F. Cambazard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.