Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Modalités de réparation chirurgicale des pertes de substance jugales après exérèse de mélanomes de Dubreuilh : étude rétrospective - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.246 
J. Ofaiche , A. Pham-Ledard, P. Guillot, I. Peyrot, M. Beylot-Barry, O. Cogrel
 Unité de dermatologie chirurgicale, service de dermatologie, hôpital Haut-Lévêque, CHU de Bordeaux, Pessac, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le mélanome de Dubreuilh (MD) est une tumeur cutanée du sujet âgé qui se localise préférentiellement aux zones photoexposées. L’extension est lentement progressive et les tumeurs sont souvent de grande taille. Le traitement de première intention est l’exérèse chirurgicale et les techniques de chirurgie micrographique sont actuellement privilégiées car elles permettent de réduire les marges d’exérèse de 5mm. La région jugale est la première localisation impliquée. Celle-ci pose des difficultés de reconstruction. L’objectif de notre étude était de préciser les modalités de réparation des pertes de substance jugales après exérèse de MD et d’en apprécier le résultat.

Patients et méthodes

Nous avons mené une étude rétrospective monocentrique descriptive de décembre 2008 à mars 2014. Tous les patients ayant été opérés d’un MD de la région jugale ont été inclus. Les données recueillies étaient la taille et localisation de la tumeur, le type histologique, la méthode d’analyse histologique (standard ou 3D), le type d’anesthésie, le mode de reconstruction, les complications, la satisfaction du patient mesurée par le score d’évaluation cicatricielle POSAS (de 6-très bonne à 60-très mauvaise).

Résultats

Trente-quatre patients ont été inclus, d’âge médian 72,3ans, opérés par 3 opérateurs différents. La surface médiane des tumeurs était de 2cm2 [IQR : 1,5–5,0]. Neuf mélanomes étaient invasifs (Breslow<0,6mm). Les patients étaient majoritairement opérés sous anesthésie locale et loco-régionale (1 générale). L’analyse histologique 3D en 2 temps était privilégiée (18) pour éviter les rétractions. Les tumeurs étaient préférentiellement localisées à la partie supérieure de la joue (photo-exposée), notamment la région malaire (20). Les techniques de reconstruction par lambeaux étaient majoritaires (20). Pour les tumeurs de grande taille (8 tumeurs>6,3cm2), les reconstructions étaient surtout assurées par des greffes de peau totale (5). Celles-ci ont été l’objet de complications à type de souffrance (1) ou rétraction (2 ectropions). Le score POSAS médian était très satisfaisant, de 7/60 [IQR : 6–11], n=23. Vingt et un patients étaient satisfaits de la cicatrice, 2 non satisfaits (nécrose de greffe de peau totale et ectropion séquellaire) et 3 moyennement satisfaits (effet boule de certains lambeaux).

Discussion

Cette étude confirme la localisation préférentielle des MD sur la partie supérieure de la joue ainsi que les reconstructions privilégiées en fonction de la localisation du MD. Pour les MD de grande taille, les lambeaux ne sont pas possibles et les greffes ont des résultats décevants (complications et mauvaise satisfaction des patients).

Conclusion

Pour les MD<6,3cm2, la chirurgie offre de très bons résultats. Au-delà, des traitements alternatifs (radiothérapie, imiquimod) doivent être discutés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Chirurgie micrographique, Mélanome de Dubreuilh, Région jugale


Plan


 Iconographie disponible sur CD et Internet.


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S332 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Classification des séquelles chirurgicales après traitement de carcinomes basocellulaires (CBC) de la face
  • C. Vicentini, L. Mortier, C. Templier, V. Duquennoy-Martinot, P. Guerreschi
| Article suivant Article suivant
  • Place du laser colorant pulsé dans la prise en charge des cicatrices postopératoires. Expérience du service de dermatologie au CHU de Fès
  • F.Z. Debbarh, H. Baybay, S. Gallouj, F.Z. Mernissi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.