Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Syndrome de Wells chez l’enfant et atopie : étude rétrospective de 11 cas et revue de la littérature - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.265 
J. Brun 1, , C. Chiaverini 2, D. Bessis 3, E. Bourrat 4, A. Lasek 5, H. Rabia 6, F. Boralevi 7, J.P. Lacour 2

Groupe de recherche de la Société française de dermatologie pédiatrique

1 Pédiatrie, hôpitaux pédiatriques, CHU-Lenval, France 
2 Dermatologie, CHU de l’Archet 2, Nice, France 
3 Dermatologie, CHU Lapeyronie, Montpellier, France 
4 Dermatologie, CHU Robert-Debré, Paris, France 
5 Dermatologie, CHRU de Lille, Lille, France 
6 Dermatologie, CHU Necker, Paris, France 
7 Dermatologie, CHU de Bordeaux, Bordeaux, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le syndrome de Wells ou cellulite à éosinophiles est une pathologie rare peu décrite chez l’enfant et de physiopathologie inconnue.

Patients et méthodes

Nous avons recueilli, dans une étude rétrospective multicentrique, les dossiers d’enfants de 0 à 15ans avec syndrome de Wells clinique et histologique auprès des membres du groupe de recherche de la Société française de dermatologie pédiatrique. Les caractéristiques cliniques, paracliniques et les stratégies thérapeutiques ont été recueillies par un questionnaire standardisé et les photos ont été revues systématiquement.

Résultats

Onze patients ont été inclus avec une forte prévalence d’atopie (63 %). Deux tableaux cliniques prédominaient : la cellulite et les plaques urticariennes fixes. Le prurit était très fréquent (82 %), souvent féroce. Une hyper-éosinophilie sanguine était présente dans 73 % des cas. Chez 11 patients, l’analyse histologique décrivait l’aspect typique d’un infiltrat éosinophilique, de topographie variable dans le derme et chez 2 patients, la présence d’un important infiltrat neutrophilique compatible avec une forme « sweetoide ». La durée d’évolution était en moyenne de 8 mois, par poussées. Les traitements étaient variables en fonction des équipes (dermocorticoïdes, corticoïdes per os, tacrolimus ou dapsone).

Discussion

Notre étude confirme certaines données de la littérature concernant le syndrome de Wells chez l’enfant tant sur le plan clinique, histologique et évolutif. Le principal enseignement est la forte prévalence de patients atopiques jamais rapportée auparavant. Dans un contexte fréquent de piqûres d’insecte, d’infection ou de traumatisme, ce terrain particulier pourrait expliquer la survenue d’une réaction inflammatoire à polynucléaires éosinophiles. Les corticoïdes par voie locale ou orale semblent être les traitements les plus efficaces lorsqu’ils sont nécessaires.

Conclusion

Nous décrivons pour la première fois une forte prévalence de terrain atopique dans le syndrome de Wells de l’enfant. Les dermocorticoïdes ont leur place dans les formes superficielles en première intention puis la voie orale en cas d’échec ou de forme cellulitique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Atopie, Enfant, Syndrome de Wells


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S340-S341 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Alopécie frontale fibrosante : à propos de trois cas pédiatriques
  • H. Atarguine, O. Hocar, N. Akhdari, S. Amal
| Article suivant Article suivant
  • Syndrome de Kaposi-Juliusberg compliquant une épidermolyse bulleuse de Dowling-Meara
  • J. Huguen, P. La Selve, S. Fraitag, L. Misery, C. Abasq-Thomas

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.