Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Corticothérapie locale sous bandage humide (wet-wrapping) dans la dermatite atopique sévère de l’enfant. Étude de faisabilité d’un programme de traitement ambulatoire - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.277 
P. Leloup , J.-F. Stalder, S. Barbarot
 Service de dermatologie, CHU Hôtel-Dieu, Nantes, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La prise en charge thérapeutique de la dermatite atopique (DA) sévère de l’enfant résistante au traitement local est difficile. La corticothérapie locale sous bandage humide (wet-wrapping [WW]) semble constituer une alternative intéressante. Nous avons évalué la faisabilité à long terme et la tolérance d’un programme de WW ambulatoire chez des enfants atteints de DA sévère.

Observations

Tous les enfants et adolescents (<18ans) ayant bénéficié de ce programme de janvier 2012 à décembre 2013 ont été inclus dans cette étude rétrospective. Le programme comprenait :

– une démonstration de la technique du WW sur une zone test par une infirmière d’éducation thérapeutique lors d’une consultation de 30min ;

– la présentation d’une vidéo de 5min en ligne que le patient ou la famille pouvait consulter a posteriori à domicile ;

– un numéro de téléphone et une adresse e-mail étaient donnés aux parents.

Il était proposé d’utiliser le WW (dilution de 25 à 50 % de fluticasone propionate crème 0,05 % dans un émollient) toutes les nuits jusqu’à rémission, suivi d’un traitement d’entretien 2 à 3 fois par semaine. La sévérité de la maladie était évaluée par SCORAD à j0, 1mois et 3mois. Un questionnaire en ligne anonyme était envoyé aux parents après 3 mois de traitement.

Résultats

Dix-sept enfants âgés de 2 à 17ans ont été inclus dans l’étude. Le SCORAD moyen initial était de 48,9 (DS 11,9). Après 1mois de traitement, la diminution moyenne du SCORAD était de 61,4 % (SCORAD moyen=18,9, DS 9,9). Cette efficacité était maintenue après 3mois de traitement (−54,8 % par rapport au SCORAD initial, SCORAD moyen=22,12, DS 11,1). Douze patients (71 %) ont accepté de répondre au questionnaire. La majorité des patients étaient satisfaits (91,7 %) par le programme, 92 % considéraient qu’il était beaucoup plus efficace que les traitements antérieurs reçus. Concernant la faisabilité du traitement, le WW était facile à réaliser pour 75 % des patients, et plutôt difficile à réaliser pour 25 % des patients (dont temps passé quotidien supérieur à 20minutes). Concernant la tolérance du traitement, 83 % des patients déclaraient qu’il était mieux toléré et 17 % considéraient qu’il était toléré de la même façon que les dermocorticoïdes sans WW. Le traitement a été poursuivi en entretien chez 75 % des patients (dont 78 % l’utilisant à la demande lors des poussées, et 22 % l’utilisant comme un traitement pro-actif). Un seul patient rapportait un effet indésirable (folliculite).

Discussion

Les résultats de cette étude suggèrent que ce programme est une alternative faisable pour le traitement des DA sévères récalcitrantes de l’enfant et l’adolescent.

Conclusion

Notre programme pourrait augmenter l’adhérence à long terme du WW en ambulatoire. Une étude prospective est nécessaire pour appuyer ces résultats.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Dermatite atopique, Programme d’éducation thérapeutique, Wet-wrapping


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S346-S347 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Tacrolimus topique dans le traitement du vitiligo de l’enfant
  • H. Atarguine, O. Hocar, N. Akhdari, S. Amal
| Article suivant Article suivant
  • Granulomes annulaires profonds multiples céphaliques de l’enfant
  • A. Bulinckx, N. Cambier, L. Wayllace Gaspar, I. Théate, P.-P. Roquet-Gravy, D. Bessis

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.