Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Granulomes annulaires profonds multiples céphaliques de l’enfant - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.278 
A. Bulinckx 1, , N. Cambier 2, L. Wayllace Gaspar 3, I. Théate 3, P.-P. Roquet-Gravy 1, D. Bessis 4
1 Dermatologie, grand hôpital de Charleroi, Loverval, Belgique 
2 Chirurgie plastique, grand hôpital de Charleroi, Loverval, Belgique 
3 Anatomopathologie, institut de pathologie et de génétique, Gosselies, Belgique 
4 Dermatologie, CHRU de Montpellier, Montpellier, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le granulome annulaire profond (GAP) est une forme rare et essentiellement pédiatrique de GA. Il s’agit communément d’un ou plusieurs nodules profonds situés sur les jambes et le dos des pieds. Nous rapportons 3 cas de GAP multiples de l’enfant exclusivement localisés sur l’extrémité céphalique.

Observations

Cas 1 : un garçon de 6ans était vu en consultation pour des nodules cutanés céphaliques présents depuis 1 mois. Ses antécédents étaient marqués par une grande prématurité compliquée d’une maladie des membranes hyalines et d’un retard du développement psychomoteur. Cliniquement, il existait 7 nodules cutanés profonds de couleur peau normale, d’une taille entre 1 à 2cm, de consistance dure, insensibles à la palpation et fixés par rapport au plan profond. Les lésions étaient groupées sur la moitié antérieure de la fosse temporale gauche. La tomodensitométrie crânienne attestait de tuméfactions cutanées sans anomalie osseuse ou encéphalique associée. L’examen histologique mettait en évidence des granulomes histiocytaires à disposition palissadique centrés par une nécrose fibrinoïde. Une régression spontanée de 3 nodules était observée. Cas 2 : une fillette âgée de 4ans consultait pour des nodules cutanés céphaliques apparus 2mois auparavant. Il s’agissait de nodules cutanés profonds centimétriques de couleur peau normale regroupés de façon linéaire et semi-circulaire sur la fosse temporale droite. La radiographie osseuse du crâne était sans particularité. L’examen histologique attestait d’un GAP. L’enfant était perdu de vue. Cas 3 : un nourrisson de 4mois était vu en consultation pour une quinzaine de nodules cutanés profonds développés 1 mois plus tôt et groupés de façon linéaire sur le front en regard de la fosse temporale gauche. L’analyse histologique de trois nodules attestait de GAP multiples. L’évolution était marquée par la régression spontanée des nodules restants un mois plus tard.

Discussion

Seules 2 observations pédiatriques de GAP multiples céphaliques ont été spécifiquement détaillées dans la littérature. Leur présentation est similaire à nos observations, stéréotypée, et permet d’évoquer le diagnostic cliniquement : nodules cutanés multiples asymptomatiques, de taille centimétrique, fixés aux plans profonds et recouvert d’une peau normale ; groupement unilatéral, linéaire ou annulaire des nodules constamment localisés sur la fosse temporale ; absence de pathologie systémique associée ; résolution spontanée partielle ou totale des lésions. Le diagnostic différentiel se pose avec les autres étiologies de nodules céphaliques du nourrisson. En cas de forme évocatrice de GAP, une simple biopsie pour confirmation histologique s’impose, en raison de l’évolution bénigne et favorable de cette affection.

Conclusion

La reconnaissance clinique de GAP multiples céphaliques de l’enfant permet d’éviter des investigations complémentaires inutiles et de rassurer les parents sur l’évolution bénigne de cette affection.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Céphalique, Enfant, Granulome annulaire profond, Multiples


Plan


 Iconographie disponible sur CD et Internet.


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S347 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Corticothérapie locale sous bandage humide (wet-wrapping) dans la dermatite atopique sévère de l’enfant. Étude de faisabilité d’un programme de traitement ambulatoire
  • P. Leloup, J.-F. Stalder, S. Barbarot
| Article suivant Article suivant
  • Deux nouveaux cas de rainure périnéale congénitale
  • V. Pallure, D. Bessis

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.