Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Épidémiologie et prise en charge des teignes du cuir chevelu - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.294 
A. Vujovic 1, , J. André 1, D. Salmon 1, S. Harag 1, C. Dangoisse 2, A. Kolivras 1
1 CHU Saint-Pierre, Bruxelles, Belgique 
2 Hôpital universitaire des enfants Reine Fabiola, ULB, Bruxelles, Belgique 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les teignes du cuir chevelu sont des infections à dermatophytes communément retrouvées chez les enfants. En Europe, elles représentent 1 % de toutes les infections fongiques. Nous sommes confrontés, ces dernières années, à une augmentation de leur prévalence de même qu’à une modification des dermatophytes en cause. Cette nouvelle situation épidémiologique nous contraint à explorer de nouvelles stratégies de traitement. Le but de cette étude est de rapporter le profil épidémiologique actuel à Bruxelles et de le comparer à celui établi par notre équipe dix ans auparavant (Kolivras A et al., Dermatology, 2003). Par ailleurs, cette étude reverra l’efficacité des stratégies établies de prise en charge.

Patients et méthodes

Cent vingt-cinq enfants atteints d’une teigne du cuir chevelu ont été suivis dans notre département du 1er janvier 2013 au 30 septembre 2013. Un traitement topique par shampooing au ketoconazole et crème azolée est prescrit à tous les patients. Un traitement systémique à base de fluconazole, itraconazole ou terbinafine est prescrit en fonction de l’âge et de la nature endothrix ou ectothrix de l’infection. Le pays d’origine, le mode de transmission, le pathogène incriminé, le traitement prescrit ainsi que la durée de traitement nécessaire à la guérison mycologique et clinique ont été enregistrés.

Résultats

Les teignes anthropophiles représentent 98,4 % des cas. Les dermatophytes anthropophiles impliqués sont : Microsporum langeronii (60,8 %), Trichophyton soudanense (20,8 %), T. tonsurans (11,2 %), T. mentagrophytes (0,8 %). Les pathogènes sont dans la majorité des cas originaires des mêmes régions géographiques que les enfants qu’ils affectent. La contamination est beaucoup plus souvent familiale (73 %) que communautaire (7 %). La guérison mycologique a été obtenue chez 98 enfants, 19 patients ont été perdus de vue et 8 enfants sont toujours en cours de traitement. La durée moyenne de traitement pour atteindre la guérison mycologique est de 4,68 semaines et de 4,37 semaines pour la guérison clinique.

Discussion

Depuis plusieurs décennies, les teignes à transmission anthropophile sont en augmentation aussi bien à Bruxelles que dans d’autres villes européennes. Cette augmentation d’incidence s’explique par les vagues d’immigration que connaissent ces capitales. La contamination familiale est prépondérante due à l’environnement contaminé (brosses, rasoirs, jouets…), aux porteurs asymptomatiques ainsi qu’aux contacts avec les visiteurs du pays d’origine. La stratégie thérapeutique appliquée donne de bons résultats.

Conclusion

Les résultats obtenus sont comparables à ceux rapportés en 2002. Les teignes à transmission anthropophile sont toujours en augmentation et les pathogènes à transmission zoophile deviennent rares dans les grandes villes. Ce changement épidémiologique est expliqué par l’augmentation de l’immigration originaire d’Afrique Noire et du Nord. Les recommandations précises pour chaque visite seront détaillées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cuir chevelu, Épidémiologie, Teigne


Plan


 Iconographie disponible sur CD et Internet.


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S355 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La leishmaniose cutanée à Leishmania killicki : une anthroponose ou une zoonose ?
  • A. Kidar, A. Abboud, K. Jaouadi, I. Sahbi, D. Chaara, N. Haouas, M. Gorcii, O. Kidar, L. Daly, O. Jallouli, A. Bouallegue, D. Augot, F. Pratlong, J. Dedet, S. Tlijani, M. Kourda, H. Baaba
| Article suivant Article suivant
  • Profil épidémiologique des teignes dans la région de Gafsa
  • A. Kidar, A. Aboud, I. Essahbi, R. Shimi, S. Jallouli, L. Daly, A. Gharbia, O. Kidar, R. Henchiri, O. Nazaruk, S. Tlijani, S. Bedoui, B. Sihem, M. Kourda, M. Denguezli, H. Baba

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.