Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Caractéristiques sémiologiques du prurit chez les patients avec une gale - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.296 
E. Brenaut 1, , R. Garlantezec 2, K. Talour 1, L. Misery 1
1 Dermatologie, CHU de Brest, Brest, France 
2 Santé publique, CHU de Brest, Brest, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Alors que le prurit est le symptôme majeur de la gale, ses caractéristiques cliniques ont été peu étudiées. Le but de ce travail était d’analyser sémiologiquement le prurit (à l’aide d’un questionnaire) chez des patients vus en consultation pour une gale.

Patients et méthodes

Dix-neuf patients consécutifs avec un diagnostic de gale fait lors de la consultation dermatologique ont été inclus dans l’étude. Les critères d’exclusion étaient un âge inférieur à 18ans et l’incapacité physique ou mentale à remplir le questionnaire. Chaque patient complétait un questionnaire sur les caractéristiques du prurit, qui comportait 6 parties : chronologie, effet des traitements, symptômes associés, intensité, effet des activités quotidiennes et caractéristiques du grattage. Le dermatologue relevait la présence de lésions de grattage.

Résultats

Nous avons inclus 19 patients présentant une gale : 9 femmes et 10 hommes âgés de 18 à 60ans (moyenne d’âge de 29ans). Quatre-vingt-quinze pour cent des patients présentaient un prurit quotidien. Le prurit était plus fréquent le soir (89 %) et la nuit (83 %) comparativement au matin (61 %) et à l’après-midi (45 %). L’intensité moyenne rapportée était de 4 sur 10, et 8,3 sur 10 dans le pire moment. Les symptômes accompagnant les plus fréquents étaient la douleur (58 %), la sensation de chaleur (37 %) et les sueurs (37 %). Les symptômes associés les plus fréquents étaient les picotements (79 %), les sensations de chatouillements (68 %) et celles de brûlures (74 %). Le stress, la xérose cutanée, la transpiration et le contact avec l’eau chaude étaient les facteurs aggravants les plus fréquents. Des lésions de grattage étaient notées chez 63 % des patients : les plus fréquentes étaient des excoriations superficielles non linéaires.

Discussion

L’analyse qualitative fine du prurit ne fait l’objet d’intérêt que depuis quelques années. Ainsi, les caractéristiques du prurit ont été étudiées dans plusieurs dermatoses : dermatite atopique, psoriasis, urticaire. Aucune étude n’avait été réalisée concernant le prurit dans la gale. Celui-ci est habituellement décrit comme un prurit intense et généralisé, épargnant la tête. La prédominance nocturne est un critère habituellement rapporté, que nous avons retrouvé dans cette étude, et qui peut être présent également dans d’autres dermatoses et donc non spécifique de la gale. La principale information apportée par notre étude est que les symptômes associés sont fréquents, en particulier les picotements et brûlures. Ces sensations associées pourraient être expliquées par la réaction locale due à la présence ou l’activité du parasite mais surtout par l’activation de terminaisons nerveuses non histaminergiques.

Conclusion

Notre étude est la première apportant des éléments sur les caractéristiques du prurit dans la gale. Ceci peut avoir plusieurs intérêts notamment l’aide diagnostique et la meilleure compréhension physiopathologique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Gale, Prurit, Questionnaire


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S356 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Profil épidémiologique des teignes dans la région de Gafsa
  • A. Kidar, A. Aboud, I. Essahbi, R. Shimi, S. Jallouli, L. Daly, A. Gharbia, O. Kidar, R. Henchiri, O. Nazaruk, S. Tlijani, S. Bedoui, B. Sihem, M. Kourda, M. Denguezli, H. Baba
| Article suivant Article suivant
  • Morbidité et mortalité hospitalières dans le service de dermatologie-MST du CHU de Conakry(Guinée)
  • M. Keita, M. Koulibaly, M.M. Soumah, B. Diané, T.M. Tounkara, A.D. Camara, H. Baldé, A. Camara, M. Cissé

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.