Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Enquête sur le parcours de soins de patients souffrant d’un psoriasis ou rhumatisme psoriasique associés ou non : analyse descriptive intermédiaire des caractéristiques sociodémographiques et cliniques de près de 400 patients - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.300 
M. Lahfa 1, , D. Sid Mohand 2, C. Rosati 3, P. Claudepierre 4
1 Dermatologie, hôpital Larrey, Toulouse, France 
2 Association France psoriasis, Paris, France 
3 Pfizer, Paris, France 
4 Rhumatologie, hôpital Henri-Mondor, Créteil, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’enquête en cours cherche à identifier les points de rupture dans le parcours de soins des patients affectés d’un psoriasis ou d’un rhumatisme psoriasique associés ou non. Cette analyse intermédiaire entre le 21 et 30 mai 2014 fournit des données préliminaires sociodémographiques et cliniques.

Patients et méthodes

Les patients ont été recrutés par l’Association France psoriasis par le biais d’un questionnaire à remplir en ligne. Deux groupes de patients : psoriasis cutané seul (Pso) et psoriasis+rhumatisme psoriasique (Pso+RP) ont été constitués.

Résultats

Trois cent quatre-vingt-huit questionnaires ont été analysés : 281 patients Pso et 107 Pso+RP. L’âge moyen des sujets Pso était de 42,4±16,6ans, 33 % diagnostiqués par un généraliste et 56 % par un dermatologue libéral. L’âge moyen des patients Pso+RP était de 47,1±13,2ans, 26 % diagnostiqués à composante cutanée prédominante par un généraliste et 38 % par le dermatologue libéral. Pour 17 % par un généraliste, pour les formes à composante rhumatologique prédominante, 40 % par un rhumatologue libéral et 28 % par un rhumatologue hospitalier. La 1ère poussée de psoriasis dans les groupes Pso et Pso +RP remontait respectivement à plus de 20ans pour 28 % et 50 % des patients, et de 11 à 20ans pour 35 % et 25 %. Chez les Pso+RP, le diagnostic de Pso avait été posé plus de 20ans auparavant pour 47 % des patients et entre 11 et 20ans chez 19 %. Les premières douleurs articulaires dataient de moins de 1an pour 6 % des patients, de 1 à 5ans pour 38 %, de 6 à 10ans pour 27 % et de plus de 10ans pour 29 %. Le diagnostic de RP avait été posé depuis moins d’1 an pour 21 % des patients et entre 1 et 5ans pour 45 %. La maladie était modérée à sévère chez 85 % des Pso et 66 % des Pso+RP. Une modification des ongles était rapportée par 39 % des Pso+RP et 28 % des Pso. Le niveau de gêne dans la vie personnelle, sexuelle et relationnelle était légèrement plus élevé chez les sujets Pso (EVA).

Discussion

Chez les Pso+RP, l’ancienneté des manifestations cutanées et la date du diagnostic sont cohérentes mais un décalage apparaît pour les manifestations articulaires, pouvant suggérer un retard diagnostique. Trente-trois pour cent des patients Pso et 40 % des Pso+RP sont diagnostiqués par un généraliste. La qualité de vie semble plus affectée chez les patients Pso seul, avec une plus grande sévérité de la maladie psoriasique.

Conclusion

Résultats préliminaires descriptifs. Le parcours de soins des patients Pso et RP ne semble pas optimal. Ces patients semblent présenter une gêne quotidienne et une sévérité de la maladie plus importante. L’analyse définitive prévue pour fin 2014 sur 1000 patients devrait confirmer les présents résultats.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Parcours de soins, Psoriasis, Rhumatisme psoriasique


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S358 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Facteurs de risque de dermatite séborrhéique : étude cas-témoins et cas-croisé. Étude EPIDERMAS
  • P. Missy, R. Lancar, A. Dupuy, P. Beaulieu, L. Fardet, D. Costagliola, O. Chosidow
| Article suivant Article suivant
  • Retentissement de l’eczéma chronique sévère des mains sur la sexualité au sein d’une population de 374 patients
  • B. Halioua, G. Rostain, C. Murat, C. Aubin, O. Chosidow

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.