Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Acanthosis nigricans et hypochondroplasie : mutation du gène FGFR3. À propos de deux cas - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.317 
L. Muguet Guenot 1, , H. Aubert 1, B. Isidor 2, C. Durant 3, I. Guemas 4, S. Barbarot 1
1 Dermatologie, CHU Hôtel Dieu, Nantes, France 
2 Génetique, CHU Hôtel Dieu, Nantes, France 
3 Médecine interne, CHU Hôtel Dieu, Nantes, France 
4 Pédiatrie, CHU Hôtel Dieu, Nantes, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les mutations du gène fibroblast growth receptor 3 (FGFR3) sont responsables d’hypochondroplasie (HCH) ou d’achondroplasie (ACH) en fonction du type de mutation. Certaines mutations peuvent être associées à un acanthosis nigricans (AN).

Nous présentons 2 cas d’AN associés à une HCH en rapport avec une mutation du gène FGFR3 (K650Q).

Observations

Cas no 1 – un enfant de 12ans était adressé pour AN étendu et précoce (depuis l’âge de 6ans) du cou, axillaire, péri ombilical et latéro-thoracique, associé à un retard de croissance à -2DS et une macrocéphalie à +3DS. La biopsie retrouvait un aspect d’AN. Les radiographies montraient des anomalies osseuses en faveur d’une HCH. Il n’y avait pas d’insulinorésistance. Le reste de l’examen cutané montrait 6 taches café au lait. L’analyse génétique retrouvait une mutation K650Q du gène FGFR3.

Cas no 2 – une femme de 34ans était adressée pour un tableau de petite taille familiale, d’obésité mixte avec IMC=35, d’insulinorésitance sans diabète (HGPO normale, HbA1c 5,4 %), et d’HTA essentielle résistante. Elle était aussi suivie pour des nodules thyroïdiens. Elle présentait un AN depuis l’enfance, du cou, médio- et latéro-thoracique, péri mammaire. Sa mère, son frère, sa sœur et son fils de 7ans étaient de petite taille et atteints d’AN précoce. Le séquençage du gène FGFR3 a retrouvé la mutation K650Q à l’état hétérozygote.

Discussion

Les mutations activatrices du gène FGFR3 – de transmission autosomique dominante – peuvent conduire à des phénotypes variables selon le type de mutation.

Certaines mutations du gène FGFR3 sont connues pour donner des anomalies squelettiques telles que l’ACH ou l’HCH, la dysplasie thanatophorique, le syndrome de Muenke. D’autres mutations associent AN et anomalies squelettiques, telles que l’AC sévère avec retard de développement et AN (SADDAN), le syndrome de Crouzon avec AN. Quand l’AN est associé à une HCH, il faut rechercher la mutation K650Q de FGFR3, qui est décrite chez des patients ayant un phénotype modéré regroupant AN précoce et HCH. Nos deux patients présentaient cette mutation spécifique.

L’AN lié à la mutation FGFR3 correspond à l’activation d’un récepteur transmembranaire de tyrosine kinase, entraînant la prolifération des fibroblastes et kératinocytes.

Des cas de mutations de FGFR3 post-zygotiques en mosaïque ont été décrits sous le terme de « nevoid acanthosis nigricans ». La mutation est aussi retrouvée dans certaines kératoses séborrhéiques.

Conclusion

Devant un AN d’apparition précoce, et/ou familial, il existe d’autres étiologies à évoquer que l’hyperinsulinisme. L’examen clinique doit rechercher attentivement une petite taille en faveur d’une hypochondroplasie. L’association AN et HCH doit faire orienter les patients en consultation de génétique afin de rechercher la mutation K650Q du gène FGFR3.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Acanthosis nigricans, Hypochondroplasie, Mutation FGFR3


Plan


 Iconographie disponible sur CD et Internet.


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S366 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La santé dans l’industrie du tatouage : une étude observationnelle de 448 tatoueurs français
  • N. Kluger
| Article suivant Article suivant
  • Acanthosis nigricans nævoïde ou « RAVEN » : trois cas
  • M. Fondain, D. Bessis, E. Bieth, C. Girard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.