Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Syndrome sclérodermiforme monomélique au cours d’un syndrome de Buschke Ollendorff - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.344 
V. Reymann 1, , O. Vanakker 2, D. Bessis 1
1 Dermatologie, CHU Saint-Éloi, Montpellier, France 
2 Génétique médicale, hôpital universitaire de Ghent, Ghent, Belgique 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le syndrome de Buschke-Ollendorff (SBO) est une affection habituellement bénigne, de bon pronostic et ne nécessitant aucune prise en charge particulière. Nous rapportons la première observation d’un syndrome sclérodermiforme monomélique au cours d’un SBO.

Observations

Une fillette de 5ans était suivie depuis l’âge de 18 mois pour un état sclérodermiforme congénital de la cuisse gauche. Il s’agissait d’un placard quasi-circonférentiel, infiltré et scléreux, brun-orangé, à surface d’aspect « peau d’orange » remarqué dès la naissance. Il s’y associait des petites papules orangées groupées et confluentes du flanc droit. Une histologie large du placard était en faveur d’un hamartome conjonctif. Ses antécédents familiaux étaient marqués par une atteinte cutanée paternelle papuleuse des cuisses et des lombes, cliniquement similaire, mais sans atteinte sclérodermiforme. L’atteinte de la cuisse gauche s’était progressivement majorée avec une accuentuation de la sclérose et une rétraction tissulaire conduisant à un flessum irréductible du genou et une inégalité de longueur marquée (−2cm) du membre atteint. Il en résultait une bascule du bassin avec attitude scoliotique et une boiterie à la marche. L’IRM du membre atteint attestait d’une atrophie musculaire associée à un tissu sous-cutané infiltré de travées fibreuses. Les radiographies osseuses mettaient en évidence des signes de dysplasie osseuse fibrosante à type de mélorhéostose sur le tiers moyen et externe de la diaphyse fémorale gauche sans signe d’ostéopoïkilose (OPK). Un prélèvement histologique d’une lésion papuleuse du père était en faveur d’un hamartome conjonctif, tandis que des radiographies osseuses des extrémités révélaient des lésions d’OPK. Le sequencage du gêne LEMD3 chez le père et la fille mettaient en évidence une mutation c.341delG, pGly114alafs*69.

Discussion

Il s’agit de la première observation documentée de SBO familial compliqué d’une atteinte sclérodermiforme monomélique d’un membre inférieur. Les diagnostics différentiels comme une morphée profonde monomélique, une forme particulière de fibromatose infantile ou de collagénome zostériforme étaient éliminés dans le contexte d’hamartome conjonctif congénital, familial et de mise en évidence d’une mutation délétère germinale du gène LEMD3. La possibilité d’une atteinte scléreuse monomélique profonde compliquant un hamartome conjonctif a été récemment rapportée dans 3 observations dont 1 cas avec OPK, mais sans diagnostic de SBO établi en l’absence d’étude génétique complémentaire. Dans notre observation, la sévérité des lésions fibrosantes cutanées et osseuses ainsi que leur caractère asymétrique monomélique évoque un mécanisme de mosaïcisme cutané et osseux par perte d’hétérozygotie.

Conclusion

Nous rapportons le premier cas de SBO avec syndrome sclérodermiforme monomélique sévère.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Atteinte sclérodermiforme monomélique, Buschke Ollendorff, LEMD3


Plan


 Iconographie disponible sur CD et Internet.


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S379 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Sébacéome et cancers multiples : est-ce toujours un syndrome de Torre et Muir ?
  • A. Guyot, C. Colas, F. Coulet, O. Cohen-Haguenauer, M. Grossin, L. Laroche, F. Caux
| Article suivant Article suivant
  • Cutis laxa néonatale liée à une anomalie de glycosylation
  • M. Maciejewski, M. Barth, F. Beringue, E. Blanchard, L. Martin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.