Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Une fausse dermatose dévotionnelle chez un patient d’origine pakistanaise - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.353 
E. Gerard 1, , A. Taieb 1, B. Vergier 2
1 Dermatologie, hôpital Saint-André, Bordeaux, France 
2 Anatomopathologie, hôpital Haut-Levêque, Bordeaux, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’acanthosis nigricans est une dermatose assez rare, facilement reconnaissable cliniquement du fait de son aspect d’hyperpigmentation brunâtre et épaississement cutané avec une topographie élective aux plis.

Observations

Un patient de 35ans, d’origine pakistanaise, sans antécédent particulier, était adressé en consultation pour avis concernant une hyperpigmentation du visage évoluant depuis une dizaine d’année. Il existait une notion de consanguinité dans la famille et son grand oncle maternel présentait les mêmes lésions. À l’interrogatoire nous ne retrouvions pas de prise médicamenteuse, pas de notion de frottement (prière) ni d’argument pour une pigmentation post-inflammatoire. Cliniquement il présentait des lésions papillomateuses verruqueuses de couleur brunâtre et d’aspect velouté localisées dans les plis axillaires et sur la face dorsales des phalanges des mains évoquant très fortement un acanthosis nigricans. Sur le front nous observions une hyperpigmentation mal limitée et non infiltrée. L’histologie de la lésion du front montrait une papillomatose avec une acanthose variable sans infiltrat lichénoïde de la membrane basale, l’absence de prolifération mélanocytaire et une pigmentation des cellules basales. L’ensemble du tableau était en faveur d’un acanthosis nigricans. Il n’existait pas d’argument pour une néoplasie sous-jacente et le bilan d’hyperinsulinisme était négatif. Il s’agissait donc d’une forme familiale isolée d’acanthosis nigricans.

Discussion

L’acanthosis nigricans est considéré comme un marqueur cutané important de pathologie endocrine ou néoplasique sous-jacente. Dans sa forme bénigne il peut être associé à un syndrome d’insulinorésistance par mutations du gène codant pour le récepteur de l’insuline (syndrome HAIR-AN) ou à des syndromes résultant de la mutation du récepteur du facteur de croissance aux fibroblastes. Dans sa forme familiale isolée, 5 familles sont décrites à ce jour dans la littérature avec un âge de survenue variable et de transmission autosomique dominante. Une seule forme autosomique récessive est décrite dans la littérature : il s’agit comme notre cas, d’un patient d’origine pakistanaise qui présente des lésions similaires à notre patient. L’analyse du génome a identifié une mutation sur le gène codant pour le récepteur à l’insuline sur le chromosome 19p13.3–p13.2. La mutation est homozygote au niveau de l’exon 3 (c.659C>T) et concerne tous les individus atteints.

Conclusion

Nous rapportons un cas rare d’ancanthosis nigricans isolé familial de transmission probablement récessive chez un patient d’origine pakistanaise, original par sa présentation clinique orientant à tort vers une mélanose de friction. Une analyse génétique serait nécessaire pour rechercher une mutation sur le gène du récepteur à l’insuline.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Acanthosis nigricans, Forme familiale, Syndrome génétique


Plan


 Iconographie disponible sur CD et Internet.


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S383 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Atrichie avec lésions papuleuses : un diagnostic différentiel de la pelade à ne pas méconnaître
  • F. Caux, S. Wolf, V. Lemaire-Lutran, A. Lévy, A. Guyot, R. Betz, L. Laroche
| Article suivant Article suivant
  • Une éruption familiale des oreilles plus complexe qu’il n’y paraît
  • A.-C. Bursztejn, F. Gebhard, E. Raffo, E. Schmitt, B. Leheup, Y.J. Crow

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.