Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le phénomène de Koebner existe aussi dans le mélanome - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.381 
C. Gaudy-Marqueste , S. Monestier, S. Mallet, J.-J. Grob, M.-A. Richard
 Dermatologie, CRO2, Aix-Marseille université, Marseille, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le phénomène de Koebner correspond à la reproduction, dans les suites d’un traumatisme, d’une dermatose préexistante sur une zone de peau saine. Ce phénomène concerne le plus souvent des dermatoses inflammatoires mais est rarement rapporté pour les tumeurs. Nous rapportons une observation originale de ce phénomène au cours du mélanome.

Observations

L’exérèse chirurgicale d’une une lésion pigmentée du talon droit chez une patiente de 80ans, sans antécédent, permettait le diagnostic de mélanome nodulaire de 4mm de Breslow, Clark IV avec ulcération. Le prélèvement de ganglion sentinelle était positif avec 1 ganglion massivement envahi en rupture capsulaire sur les 2 ganglions prélevés (stade AJCC IIIB). Le curage ganglionnaire complémentaire était négatif. L’analyse histologique du complément d’exérèse sur le talon montrait un reliquat tumoral en profondeur et des nodules de perméation en limites latérales d’exérèse justifiant une nouvelle exérèse large du site tumoral initial. La reconstruction du talon était assurée par une greffe de peau avec un site cutané donneur homolatéral au mélanome, sur la cuisse droite. Une amputation de membre sous le genou était finalement pratiquée 2mois plus tard, du fait de l’apparition de multiples nodules tumoraux en transit remontant du talon vers le mollet. Trois semaines après l’amputation, des nodules sous cutanés se développaient brutalement et uniquement sur la cicatrice de prise de greffe de la cuisse, aucune autre lésion n’étant constatée sur la cuisse ni sur le reste du revêtement cutané de façon synchrone. Le bilan d’extension par scanner corps entier était négatif. L’analyse histologique d’un nodule confirmait le diagnostic de métastases sous cutanées de mélanome. Deux mois après, la maladie progressait cliniquement et des lésions sous cutanées apparaissaient sur la cicatrice de curage et sur le moignon d’amputation. Une chimiothérapie par dacarbazine était débutée, la tumeur exprimant le phénotype sauvage BRAF.

Discussion

la localisation exclusive initiale des nodules de perméation sur un site de prise de greffe dans cette observation constitue un phénomène de Koebner. L’accroissement de la vascularisation et la sécrétion de facteurs trophiques nécessaires au processus de cicatrisation après l’acte chirurgical ont probablement favorisé la prolifération tumorale et son tropisme électif initial pour la zone ayant fait l’objet de la prise de greffe.

Conclusion

Le phénomène de Koebner ne s’applique pas qu’au psoriasis ou autres dermatoses inflammatoires mais doit être évoqué dans le cadre de processus néoplasiques. Ses mécanismes sont probablement différents selon les conditions de survenue.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Koebner, Mélanome, Métastases sous cutanées


Plan


 Iconographie disponible sur CD et Internet.


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S396-S397 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • MelBase, constitution et suivi d’une cohorte nationale de patients atteints de mélanome stade III inopérable ou stade IV avec collection d’une base de données clinico-biologiques
  • C. Allayous, L. Da Meda, M. Barthelemy, J. Benessiano, E. Liegey, L. Demerville, C. Dutriaux, S. Dalle, L. Mortier, T. Lesimple, A. Dupuy, P. Saiag, E. Stoebner, P. Bahadoran, B. Dreno, P. Efthekary, R. Porcher, M. Leccia, C. Lebbe, GMFMEL, GCC
| Article suivant Article suivant
  • Bêtabloquants et mélanome : potentiel anti-tumoral du propranolol
  • L.J. Wrobel, F.-A. le Gal

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.