Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Mélanome de Dubreuilh traité par mébutate d’ingénol topique - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.397 
A. Karam , L. Misery
 Dermatologie, CHU de Brest, Brest, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le mébutate d’ingénol (MI), un ester de diterpène macrocyclique, est l’agent actif présent dans la sève de la plante Euphorbia peplus. Il a été longtemps utilisé comme remède traditionnel pour traiter les lésions cutanées cancéreuses [1]. Il est indiqué dans le traitement des kératoses actiniques, mais il a aussi démontré ses effets apoptotiques « in vitro » sur les mélanocytes malins d’origine humaine, ainsi que son efficacité thérapeutique dans le mélanome malin transplanté chez des souris transgéniques [2]. Nous avons traité par MI (après accord du comité pluridisciplinaire cancérologique) avec succès une patiente porteuse de mélanome de Dubreuilh (MD) du visage.

Observations

Une patiente âgée de 70ans, avait une MD étendue de la paupière inferieure et de la joue droite évoluant depuis plusieurs années. Le traitement par imiquimod (5 applications par semaine pendant 2mois) s’était avéré inefficace cliniquement et histologiquement. Un traitement par mébutate d’ingénol (Picato®, LEO pharma, gel à 0,015 %) avec 3 applications à 24heures d’intervalle a été instauré. Le traitement était bien toléré (érythème, prurit, sensation de brûlure les premières 24heures, œdème modéré de la paupière à 48heures, décollement cutané superficiel en papier de cigarette après la troisième application). Au 14e jour nous avons constaté une régression clinique complète de la MD et des effets secondaires locaux du traitement. Après deux mois, la patiente était toujours en rémission clinique et anatomopathologique.

Discussion

Nous rapportons la première observation de MD traité par MI. Le mécanisme d’action est probablement pléiotrope, avec une mort cellulaire rapide et directe et des réponses immunitaires liées à l’activation spécifique de la protéine kinase C- (α, β, γ, δ, ɛ, η, θ), incluant la toxicité oxydative médiée par les polynucléaires neutrophiles et l’élimination de la tumeur [2]. Par ailleurs le mode d’administration simple (3 applications à 24heures d’intervalle) et les effets secondaires strictement locaux (absence de passage systémique) confère un fort avantage à cette molécule par rapport aux autres moyens thérapeutiques proposés dans le MD (chirurgie, radiothérapie, imiquimod, photothérapie dynamique).

Conclusion

Ces résultats thérapeutiques et ces données expérimentales et fondamentales rationnelles peuvent donner un nouvel espoir aux patients atteints de cette néoplasie progressive multifocale et multirécidivante (25 % des cas) et méritent une confirmation par une étude multicentrique contrôlée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Mébutate d’ingénol, Mélanome, Mélanome de Dubreuilh


Plan


 Iconographie disponible sur CD et Internet.


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S404 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Sarcoïdose sous inhibiteur de BRAF : une activation paradoxale auto-immune
  • C. Lheure, N. Kramkimel, N. Franck, S. Laurent, A. Carlotti, A. Queant, F. Goldwasser, N. Dupin, M.-F. Avril
| Article suivant Article suivant
  • Quand les habits aident au diagnostic d’une photodermatose rare
  • H. Haim, H. Dutartre, M. Saint-Jean, A. Brocard, L. Peuvrel, G. Querreux, B. Dréno

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.