Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Urticaire de contact sévère à la chlorhexidine chez un jeune enfant - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.403 
C. Duretz 1, , F. Grange 2, P. Bernard 2, A. Grange 2
1 Dermatologie, CHU de Reims, Reims, France 
2 CHU de Reims, Reims, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La chlorhexidine (Ch), deuxième antiseptique utilisé après la Bétadine®, donne dans de rares cas un eczéma de contact. Des réactions d’hypersensibilité immédiate ont été décrites lors de l’utilisation, souvent muqueuse ou invasive, de la Ch en peropératoire, incluant des chocs anaphylactiques. Ce type de sensibilisation n’a été qu’exceptionnellement rapportée lors de son simple usage comme désinfectant dermatologique, et nous n’avons trouvé aucune observation documentée chez l’enfant.

Observations

Un enfant de 2ans, sans antécédent d’atopie, développait à 2 reprises une réaction anaphylactique après contact avec des antiseptiques au cours d’une varicelle. Le premier contact était un bain antiseptique à base de Ch (Septivon®) : très rapidement, apparaissait un angiœdème diffus du visage avec conjonctivite et urticaire généralisée. Le deuxième épisode survenait quelques jours plus tard lors de l’application ponctuelle de Biseptine® sur une érosion du siège : en quelques minutes, apparaissaient un prurit, un angiœdème du visage et une urticaire généralisée. L’évolution de ces 2 épisodes était favorable sous Célèstène®. Des prick tests+à la Ch alcoolique 0,5 % (15/35mm) et à la Biseptine® (6/25mm) confirmaient cette réaction (témoin histamine 7mm). Le dosage des IgE spécifiques était positif à 12,6kUa/L. Le test ouvert sans effraction cutanée était négatif. Une éviction définitive de la Ch sous toutes ses formes était préconisée, avec remise d’une trousse d’urgence en cas d’exposition accidentelle. Un protocole d’accueil individualisé était mis en place pour l’entrée à l’école.

Discussion

Le diagnostic d’hypersensibilité immédiate IgE médiée, suggéré par le très court délai d’apparition des manifestations après 2 contacts avec la Ch, était confirmé par la forte positivité des prick-tests et la présence d’IgE spécifiques. Le test ouvert négatif démontrait la nécessité d’une effraction cutanée pour la survenue d’une réaction. Il s’agissait en l’occurrence chez cet enfant d’une érosion cutanée du siège. Bien que décrites dans la littérature (principalement après contact muqueux), les réactions d’hypersensibilité immédiates à la Ch sont exceptionnelles et aucune à notre connaissance n’a été documentée chez l’enfant.

Conclusion

La Ch est très fréquemment employée en dermatologie et contenue dans de nombreux produits en vente libre (bains de bouche, collutoires, solutions pour lentilles, cosmétiques). La possibilité de réactions d’hypersensibilité immédiate, bien qu’exceptionnelle, doit être connue. Son usage au cours de la varicelle de l’enfant est déconseillé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Chlorhexidine, Hypersensibilité immédiate, Prick-test


Plan


 Iconographie disponible sur CD et Internet.


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S407 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le fardeau du vitiligo : évaluation selon le phototype
  • K. Ezzedine, C. Taieb, A. Taieb
| Article suivant Article suivant
  • Guérison d’une urticaire d’effort après traitement d’une oxyurose
  • B. Bonniaud, R. Maudinas, G. Jeudy, C. Leleu, P. Vabres, E. Collet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.