Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Un cas d’une urticaire solaire traitée par omalizumab - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.406 
M. Moncourier 1, , M. Couture 2, R. Emilie 2, S. Assikar 1, C. Enescu 2, C. Bédane 2
1 Dermatologie, CHU Dupuytren, Limoges, France 
2 CHU Dupuytren, Limoges, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’urticaire solaire est une forme rare d’urticaire physique déclenchée par les expositions solaires, due à une hypersensibilité de type 1 médiée par les Immunoglobulines E. Certaines urticaires solaires sont résistantes aux traitements de première intention (antihistaminiques, désensibilisation aux UV). L’omalizumab (Xolair®) est un anticorps monoclonal humanisé anti-immunoglobulines E. Du fait de son mécanisme d’action, il a déjà été testé dans certaines formes d’urticaire chronique.

Observations

Une femme de 47ans présentait une urticaire solaire aux UVA et à la lumière visible diagnostiquée en 2007, résistante aux antihistaminiques de type 1 et à la désensibilisation aux UVA. Elle avait également reçu deux séries de cures d’immunoglobulines intraveineuses qui avaient dû être interrompues du fait de méningites réactionnelles. Devant la persistance d’une gêne majeure et d’un retentissement sur la vie quotidienne, un traitement par omalizumab 150mg en sous cutanée tous les 15jours était débuté. La patiente décrivait alors une nette amélioration clinique. Après une interruption de 3mois, elle constatait une réapparition des signes. Durant cette période d’interruption, les phototests aux UVA étaient négatifs (20Joules/cm2) et positifs à la lumière visible (5minutes d’exposition). L’omalizumab était repris à la même dose. Après 2 injections, on constatait déjà une régression de l’urticaire. Les phototests à la lumière visible montraient un léger érythème au bout de 15minutes d’exposition.

Discussion

L’omalizumab est un anticorps monoclonal qui se fixe sur les immunoglobulines E. Il est actuellement utilisé dans l’asthme sévère. La bonne réponse du Xolair® dans les urticaires chroniques idiopathiques a déjà été décrite. Trois cas ont été décrits concernant l’utilisation de l’omalizumab dans l’urticaire solaire résistant aux antihistaminiques : avec une bonne réponse après 4 injections de 150mg dans le cas d’une femme de 52ans avec une urticaire aux UVA ; une réponse partielle après 6 injections de 400mg avec amélioration sous UVB et pas de modification sous UVA dans le cas d’un jeune homme de 16ans avec une urticaire aux UVA et UVB et enfin, une absence de réponse après 3 injections de 150mg dans le carde d’un homme de 24ans avec une urticaire aux UVA et à la lumière totale.

Conclusion

L’omalizumab par son action anti-immunoglobuline E a un avenir prometteur dans l’urticaire solaire. Une prochaine étude de concept concernant 10 patients va bientôt débuter avec l’emploi de l’omalizumab dans l’urticaire solaire résistant aux antihistaminiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Omalizumab, Traitement systémique, Urticaire solaire


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S408 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Efficacité des antipaludéens de synthèse dans l’urticaire retardée à la pression
  • A. Bellissen, S. Azib, E. Delaporte, D. Staumont-Sallé
| Article suivant Article suivant
  • Valeur prédictive négative des tests cutanés aux céphalosporines chez des patients ayant une allergie immédiate aux pénicillines
  • A. Kogge, A. Pipet, P. Dauptain, F. Wessel, C. Bernier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.