Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Association rituximab-dermocorticoïdes en traitement d’attaque du pemphigus profond : 5 cas - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.424 
S. Oro 1, , L. Valeyrie-Allanore 1, A. Cosnes 1, N. Ortonne 2, S. Hüe 3, P. Wolkenstein 1, O. Chosidow 1
1 Dermatologie, hôpital Henri-Mondor, Créteil, France 
2 Anatomie pathologique, hôpital Henri-Mondor, Créteil, France 
3 Immunologie biologique, hôpital Henri-Mondor, Créteil, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le traitement de 1re intention du pemphigus profond (PP) est la corticothérapie générale (CTG) à forte dose. Celle-ci est grevée d’effets secondaires parfois graves. Le rituximab (RTX) est utilisé à visée d’épargne cortisonique dans les cas les plus sévères. La place du RTX en 1re ligne, associé à une courte CTG, fait l’objet d’un protocole randomisé avec des résultats préliminaires très encourageants (JDP, 2013). Nous rapportons 5 cas traités en 1re intention par RTX et dermocorticoïdes forts (DC) sans aucune CTG.

Observations

Cinq femmes, âgées de 61 à 79ans, avaient un PP cutanéo-muqueux modéré ou sévère (score PDAI 15 à 84). En raison de diverses contre-indications à la CTG (âge, obésité, diabète, hypertension, dépression), le RTX était décidé, associé à des DC (propionate de clobetasol 5 à 20g/jour et bains de bouche à la prednisolone). Quatre patientes recevaient 1 cycle d’1gramme répété à j15 et 1 avait 4 perfusions de 375mg/m2. La rémission complète survenait à 3mois (n=2), 4 mois (n=2) ou 5mois (n=1) après le traitement avec un sevrage complet des DC. Il n’y avait aucun effet secondaire grave. Deux patientes ne rechutaient pas, avec un recul de 42 et 48mois, et 3 avaient entre 2 et 4 rechutes, espacées de 1 à 2ans, traitées avec succès par reprise du RTX (suivi 57 à 78mois).

Discussion

Dans le PP, compte-tenu des effets secondaires graves de la CTG forte dose prolongée, des traitements alternatifs doivent être mis au point. Le RTX est le plus prometteur mais n’a pas été évalué en 1re intention sans CTG. Chez nos 5 patients avec PP modéré, l’association RTX-DC a permis une rémission complète dans des délais similaires à ceux de la CTG. Aucun effet secondaire grave n’était noté. Le taux et le délai de rechute étaient similaires à la littérature. Cette stratégie mérite donc d’être considérée dans certains cas. Cependant, chez les patients les plus graves avec décollements cutanés très étendus, une CTG associée reste sans doute nécessaire, de durée restant à définir, pour obtenir une cicatrisation la plus rapide possible et ainsi minimiser les risques infectieux.

Conclusion

L’association RTX-DC pourrait être envisagée en 1re intention dans les PP de gravité modérée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Dermocorticoïdes, Pemphigus, Rituximab


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S416-S417 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Immunisation contre le rituximab au cours du pemphigus
  • S. Mignot, C. Fite, C. Picard, K. Benzakour, V. Descamps, P. Nicaise-Roland, E. Gasperi, C. Champagnat, S. Chollet-martin
| Article suivant Article suivant
  • Pemphigus herpétiforme traité efficacement par dapsone
  • D. Guedes De Carvalho, I. Spanoudi-Kitrimi, M. Wantz, A. Lasek, P. Modiano

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.