Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Étude échographique descriptive de la vascularisation unguéale chez des patients atteints de psoriasis unguéal - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.470 
M. Acquitter 1, , S. Jousse-Joulin 2, L. Misery 1
1 Service de dermatologie, CHRU de Brest, Brest, France 
2 Service de rhumatologie, CHRU de Brest, Brest, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’atteinte unguéale est associée à un risque d’évolution vers le rhumatisme psoriasique. Il paraît donc intéressant de mieux analyser les processus inflammatoires locaux et c’est pourquoi nous avons souhaité décrire l’atteinte unguéale et sa vascularisation grâce à l’échographie-Doppler.

Patients et méthodes

Étude prospective, pilote, descriptive, sur l’évaluation par échographie-Doppler de l’atteinte unguéale dans le psoriasis.

Des patients atteints de psoriasis unguéal, du cuir chevelu ou des plis ont été inclus de février à juin 2014. Ils devaient être suivi par un dermatologue, indemnes de rhumatisme psoriasique (RP) ayant une expression clinique, et ne pas prendre de traitement systémique. Une échographie-Doppler des 10 ongles des mains et des gros orteils était réalisée par une rhumatologue expérimentée pour cette technique, au cours de laquelle l’enthèse adjacente était aussi analysée. Une hypervascularisation était retenue si 3 hypersignaux étaient vus en mode doppler. L’examen se déroulait dans une pièce à la température de 19°C. Le score NAPSI était calculé (0 à 96).

Résultats

Sur 25 patients, 10 avaient un psoriasis unguéal, 300 ongles ont donc été analysés. La durée moyenne d’évolution du psoriasis était de 12,7ans dans le groupe psoriasis unguéal (19,2ans dans l’autre). Le score NAPSI moyen était de 20,5 (1 à 46). Soixante-cinq ongles sur 120 présentaient une atteinte clinique. Quarante des 65 ongles atteints avaient une vascularisation sous-unguéale intense. Cette hypervascularisation était associée à celle de l’enthèse pour 8 ongles psoriasiques, tandis que 9 ongles cliniquement sains présentaient une atteinte de l’enthèse et du lit unguéal. Curieusement, chez les patients sans atteinte unguéale, on constatait aussi une hypervascularisation dans 42 % des cas (63 ongles sur 150). L’épaisseur moyenne de la matrice était comparable dans les deux groupes (1,77mm versus 1,8mm dans le groupe psoriasis unguéal).

Discussion

Trois études ont mis en évidence une hypervascularisation de l’ongle chez des patients atteints de psoriasis unguéal (avec ou sans RP) par rapport à une population de témoins ou atteinte de polyarthrite rhumatoïde. Il s’agit de la première étude qui s’intéresse spécifiquement à des patients à risque d’évoluer vers un RP. Nous retrouvons des signaux de vascularisation augmentée du lit unguéal dans le groupe psoriasis unguéal avec une association à l’atteinte clinique dans 61,5 % des cas. Notre étude ne permet pas de savoir si les patients qui ont une vascularisation augmentée de l’enthèse et de la matrice vont développer un psoriasis unguéal. La présence d’une hypervascularisation chez certains patients atteints de psoriasis sans atteinte unguéale reste aussi à préciser.

Conclusion

Les résultats suggèrent que la vascularisation de la matrice de l’ongle pourrait être un préalable à l’atteinte adjacente de l’enthèse, chez des patients indemne de rhumatisme psoriasique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Échographie-Doppler, Psoriasis unguéal, Rhumatisme psoriasique


Plan


 Iconographie disponible sur CD et Internet.


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S437-S438 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Onychodystrophie psoriasiforme sévère liée à l’etanercept au cours du traitement d’un psoriasis
  • E. Brenaut, A.-C. Davaine, L. Misery, C. Abasq-Thomas
| Article suivant Article suivant
  • Psoriasis verruqueux compliqué de lésions kératoacanthome-like
  • V. Reymann, C. Pernet, C. Girard, S. Monpoint, D. Bessis

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.