Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intérêt de la PCR entérovirus cutanée pour le diagnostic de syndrome pied-main-bouche de l’adulte - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.486 
C. Isnard 1, , P. Martres 2, L. Blum 1, C. Lepelletier 1, M. Thibault 2, E. Begon 1
1 Dermatologie, hôpital René-Dubos, Pontoise, France 
2 Microbiologie, hôpital René-Dubos, Pontoise, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le syndrome pied-main-bouche (SPMB), manifestation cutanée de l’infection à entérovirus, est une virose éruptive fréquemment rencontrée chez le petit enfant. Le SPMB de l’adulte est plus rare et soulève un certain nombre de diagnostics différentiels d’éruption à présentation acrale dont l’érythème polymorphe bulleux. La recherche d’entérovirus dans la peau par PCR permet un diagnostic rapide. Nous rapportons deux observations chez des adultes d’éruption à entérovirus de présentation essentiellement acrale confirmée par la PCR entérovirus cutanée.

Observations

Cas 1 : une femme de 30ans, en contact avec les jeunes enfants, sans antécédent particulier, consultait pour des lésions bullo-vésiculeuses purpuriques des membres inférieurs et supérieurs à prédominance acrale sans atteinte de la muqueuse buccale. L’interrogatoire retrouvait un syndrome grippal précédent l’éruption. Il n’y avait pas de prise médicamenteuse récente, pas de notion de poussée récurrente d’herpès. L’examen clinique était normal. Les sérologies parvovirus B19 et syphilitiques étaient négatives. La PCR entérovirus réalisée dans une vésicule était positive, permettant de porter le diagnostic d’infection à entérovirus.

Cas 2 : un homme de 28ans consultait pour une éruption maculo-papuleuse, violine associée à des lésions vésiculo-croûteuses de la région médio-faciale avec atteinte labiale érosive. L’interrogatoire ne retrouvait pas de syndrome grippal, ni de prise médicamenteuse récente. On notait un contage 3jours avant avec son neveu ayant présenté une éruption fébrile. Les diagnostics de toxidermie, érythème polymorphe, primo-infection à parvovirus B19 et syphilis étaient écartés par l’interrogatoire et les investigations paracliniques. La PCR entérovirus réalisée sur une lésion érosive faciale était positive permettant de retenir le diagnostic de SPMB de l’adulte.

Discussion

La PCR entérovirus est réalisée de façon courante dans le LCR en cas de suspicion de méningite virale permettant un diagnostic rapide (<3h) avec une grande sensibilité (96 %) et spécificité (97 %). Son utilisation en dermatologie pour le diagnostic cutané du SPMB n’est en revanche pas rapportée. Ces deux cas rappellent qu’une infection à entérovirus doit être évoquée devant des lésions papulovésiculeuses acrales, même chez l’adulte. La PCR entérovirus cutanée sur des lésions érosives et/ou bulleuses est un nouvel outil diagnostic pour le SPMB permettant un résultat rapide avec une excellente spécificité (contrairement à la PCR salivaire ou fécale qui peut rester positive longtemps en l’absence de SPMB).

Conclusion

Nous rapportons l’intérêt de la PCR sur le liquide de vésicule d’une éruption à prédominance acrale pour le diagnostic de SPMB de l’adulte.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Coxsackie, Entérovirus, PCR, Syndrome pied-main-bouche


Plan


 Iconographie disponible sur CD et Internet.


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S445-S446 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Syndrome pied-main-bouche et orchite à Coxsackie virus A6
  • M.C.M. Munch, H. Aubert, C. Bernier, S. Causse, J.-F. Stalder
| Article suivant Article suivant
  • Réaction granulomateuse post-zostérienne associée à une méningo-radiculite révélant une LLC
  • L. Ferries, A. Samain, C. Boulard, P. Carvalho, X. Balguerie, P. Courville, P. Joly

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.