Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Réaction granulomateuse post-zostérienne associée à une méningo-radiculite révélant une LLC - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.487 
L. Ferries , A. Samain, C. Boulard, P. Carvalho, X. Balguerie, P. Courville, P. Joly
 Dermatologie, CHU de Rouen, Rouen, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

De nombreuses réactions cutanées ont été décrites dans les suites d’un zona. Nous rapportons le cas d’une réaction granulomateuse dans les suites d’un zona du trijumeau compliqué une méningo-radiculite du IV et V1–V2 droit et révélatrice d’une leucémie lymphoïde chronique (LLC).

Observations

Une patiente de 76ans présentait un zona du trijumeau du territoire V2 droit. Malgré un traitement par ZOVIRAX®, il existait une extension des lésions avec apparition d’un placard érythémateux maculo-papuleux non vésiculeux dans le territoire du V1, une kérato-uvéite et quelques lésions papuleuses plus infiltrées sur le front. Ces lésions persistaient malgré un traitement par ZELITREX® 3g/j poursuivi jusqu’à ce qu’elle présente un mois plus tard une diplopie brutale. La patiente était hospitalisée pour suspicion de méningo-radiculite du trijumeau droit, confirmée par l’IRM cérébrale. La ponction lombaire retrouvait une réaction leucocytaire avec PCR VZV négative. La biopsie cutanée montrait une réaction giganto-cellulaire granulomateuse sans cellules suspectes ni argument pour une mycobactérie. La recherche d’une immunodépression sous jacente amenait à découvrir une LLC pour laquelle une abstention thérapeutique était préconisée. Un traitement par ZOVIRAX® IV 10mg/kg/8h pendant 10jours et des soins locaux par DIPROSONE® permettaient une évolution lentement favorable.

Discussion

Les réactions granulomateuses secondaires à un zona ont été décrites pour la première fois en 1995 : elles apparaissent quelques jours à plusieurs années après un zona, sur la même topographie. Ces réactions granulomateuses zostériformes sont souvent révélatrices ou associées à une hémopathie sous jacentes (LLC, lymphome T, leucémie, myélome…), comme cela a été le cas pour notre patiente chez qui une LLC a été découverte au cours de cette éruption. La physiopathologie est encore mal connue : des origines virale, allergique, immune, vasculaire ou neurologique ont été proposées. Dans certains cas, il a été possible de détecter par PCR de l’ADN VZV dans les lésions. L’évolution est souvent spontanément favorable en plusieurs semaines. Le traitement le plus souvent proposé est un traitement antirétroviral par ZOVIRAX® IV en association avec des dermocorticoïdes voire des corticoïdes systémiques. A notre connaissance, aucun cas se compliquant à distance d’une méningo-radiculite n’a jusque là été rapporté.

Conclusion

Nous rapportons le premier cas d’une réaction granulomateuse cutanée associée à une méningo-radiculite du IV et V1–V2 droit post-zostérienne révélant une LLC.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : LLC, Réaction granulomateuse, Zona


Plan


 Iconographie disponible sur CD et Internet.


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S446 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Intérêt de la PCR entérovirus cutanée pour le diagnostic de syndrome pied-main-bouche de l’adulte
  • C. Isnard, P. Martres, L. Blum, C. Lepelletier, M. Thibault, E. Begon
| Article suivant Article suivant
  • Présentations atypiques de syndrome pied-main-bouche à type d’« eczéma coxsakium » : rôle du Coxsackie virus A6
  • C.-A. De Salins, S. Vallet, L. Misery, C. Abasq-Thomas

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.