Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Un cas original d’echtyma gangrenosum primitif lié à Escherichia Coli chez une fille immunocompétente - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.502 
M. Korbi , H. Akkari, M. Jribi, M. Youssef, M. Mohamed, H. Belhadjali, J. Zili
 Service de dermatologie, hôpital Fattouma Bourguiba, Monastir, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’echtyma gangrenosum (EG) est défini cliniquement et bactériologiquement par une localisation cutanée de septicémie le plus souvent à Pseudomonas aeruginosa. Il est souvent décrit chez les sujets immunodéprimés. Nous rapportons à notre connaissance le 2e cas dans la littérature d’EG primitif lié à Escherchia coli (E. coli) chez une fillette immunocompétente.

Observations

Une fillette de 6ans était admise dans notre service pour des ulcérations cutanées traînantes au niveau de la région fessière évoluant depuis 1mois. L’interrogatoire ne trouvait pas d’antécédents particuliers notamment pas d’immunodépression connue. Il n’y avait pas de notion de piqûre d’insecte ni de traumatisme précédant l’ulcération. Elle était traitée par des antiseptiques locaux sans aucune amélioration. Elle n’était pas fébrile. L’état hémodynamique était stable. L’examen dermatologique notait trois ulcérations cutanées de forme grossièrement circulaire à surface nécrotique, à bordures érythémateuses, bien limitées, indolores et dont la plus grande mesurait 8×6cm. Les explorations biologiques (examen cytobactériologique des urines, numération formule sanguine, C réactive protéine, bilan rénal et le bilan hépatique) étaient sans anomalies. Les hémocultures étaient négatives. Une biopsie cutanée avec mise en culture du fragment cutané était effectuée. L’examen histologique révélait un infiltrat inflammatoire de siège dermique à disposition péri-vasculaire comportant des lymphocytes et des histiocytes. Le prélèvement bactériologique mettait en évidence un E. coli. La culture du fragment biopsique isolait le même germe confirmant ainsi l’EG à E. coli. Il n’y avait pas de déficit immunitaire sous-jacent. La patiente était traitée par céfotaxime à la dose de 100mg/kg/j pendant 14jours ainsi qu’une excision chirurgicale de la nécrose cutanée. L’évolution était marquée par une cicatrisation complète au bout de 2mois.

Discussion

L’EG est décrit parmi les manifestations cutanées des septicémies à Gram négatif notamment à P. aeruginosa. L’E. coli est rarement impliquée. En effet, uniquement 7 cas d’EG lié à E. coli ont été rapportés dans la littérature. Le caractère primitif d’EG sans contexte d’immunodépression ni de septicémie est la deuxième originalité de notre observation qui, à notre connaissance, n’était décrite que dans un seul cas.

Conclusion

Nous avons rapporté une entité clinique rare d’EG primitif lié à des germes autres que le P. aeruginosa sans contexte de septicémie ni d’immunodépression. À notre connaissance, il s’agit du 2e cas dans la littérature d’EG primitif lié à E. coli chez une fillette immunocompétente.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Echtyma gangrenosum, Echtyma gangrenosum primitif, Escherchia coli


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S453 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Septicémie à Neisseria mucosa révélée par une urticaire fébrile
  • C. Lesort, J.-L. Estival
| Article suivant Article suivant
  • Prévalence des Staphylococcus aureus résistants à la méticilline dans les infections cutanées survenues en milieu communautaire au Maroc : étude prospective (100 cas)
  • W. Boumlil, H. belabbes, N. Elmdaghri, H. benchikhi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.