Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Mycétome géant cervico-facial chez une fille de 14 ans - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.510 
L. Salissou 1, 2, , S. Mamadou 1, 3, R. Sani 1, 4, H. Nouhou 1, 5
1 Université Abdou Moumouni, Niamey, Niger 
2 Dermatologie vénéréologie, hôpital national de Niamey, Niamey, Niger 
3 Laboratoire de biologie, hôpital national Lamordé, Niger 
4 Chirurgie générale et viscérale, hôpital national de Niamey, Niamey, Niger 
5 Anatomie pathologique, faculté des sciences de la santé, université Abdou Moumouni, Niamey, Niger 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le mycétome est un processus pathologique au cours duquel des agents fongiques ou actinomycosiques d’origine exogène produisent des grains parasitaires. Les localisations extrapodales restent rares. Nous rapportons une observation d’un mycétome géant cervico-facial chez une fille de 14ans.

Observations

Il s’agissait d’une fille âgée de 14ans née dans une région rurale du Niger et dont les parents étaient pauvres et analphabètes. Elle présentait depuis quatre ans une tuméfaction géante à localisation cervico-faciale déformant l’hémi-face droite avec des lésions ulcéro-croûteuses des paupières. La tuméfaction atteignait la région cervicale postérieure et faisait un bloc avec l’atteinte occipitale. On notait des fistules plus ou moins humides à partir desquelles échappaient des grains jaunâtres. L’oreille droite était le siège d’un écoulement purulent jaunâtre. Le reste de l’examen clinique était sans particularité.

À la radiographie, il s’agissait de lésions diffuses d’ostéocondensation et d’ostéoporose intéressant le squelette de la boite crânienne et maxillaire droit. La coloration à l’hématoxyline eosine, d’une pièce de biopsie mettait en évidence dans un infiltrat de PNN, plusieurs grains d’aspect grisâtre arrondis de type d’actinomycètes genre Streptomyces somaliensis. Après un bilan préthérapeutique normal, mise en route de traitement à base de kétoconazole en raison de 200mg par jour depuis mai 2011. Trois mois plus tard nous avons revu la patiente avec une amélioration malgré un tableau de malnutrition. On notait un assèchement et la cicatrisation de la plupart des lésions. Après un notre bilan tout à fait normal, nous avons reconduit le même traitement. Notre patiente est malheureusement décédée en juin 2012, 6mois après l’arrêt de traitement par manque de médicament.

Discussion

Les mycétomes à localisation cervico-faciale sont rarement rapportés. La conception mythique que fait la population de cette forme ayant résisté à toute thérapeutique traditionnelle, explique le désintérêt à la consultation médicale précoce. Un cas similaire du aussi au S. somaliensis venant de la même région a été pris en charge avec guérison totale. La pauvreté et l’analphabétisme ont été déterminants pour ce cas, d’une l’évolution vers la mort.

Conclusion

Malgré le caractère tumoral volumineux, le traitement antifongique par le kétoconazole devrait être favorable après au moins un an. La sensibilisation de la population serait ainsi très nécessaire pour la prise en charge d’autres cas, vue le caractère endémique de cette mycose.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Mycétome, Niger, Streptomyces somaliensis


Plan


 Iconographie disponible sur CD et Internet.


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S456-S457 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La lobomycose en Guyane française : à propos de 20 observations
  • V. Linck, E. Sambourg, M. Demar, J. Graille, D. Blanchet, A.-S. Darrigade, J. Dufour, D. Sainte-Marie, R. Pradinaud, S. Labbe, C. Aznar, P. Couppie
| Article suivant Article suivant
  • Forme historique d’un actinomycetome du cuir chevelu
  • W. Saidi, R. Gammoudi, A. Aounallah, N. Ghariani, C. Belajouza, M. Denguezli, R. Nouira

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.