Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le prurit : un signe d’appel fréquent dans les neuropathies des petites fibres - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.528 
E. Brenaut 1, 2, , S. Genestet 3, D. Ménard 4, P. Marcorelles 2, 5, L. Misery 1, 2
1 Dermatologie, CHU de Brest, Brest, France 
2 Laboratoire de neurosciences EA4685, université Bretagne occidentale, CHU de Brest, Brest, France 
3 Explorations fonctionnelles neurologiques, CHU de Brest, Brest, France 
4 Neurologie, CHU Pontchaillou, Rennes, France 
5 Anatomie pathologique, CHU de Brest, Brest, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les neuropathies des petites fibres (NPF) sont des neuropathies rares touchant les fibres nerveuses non myélinisées Aδ et C. Elles se manifestent par des signes de dysautonomie et des signes fonctionnels perçus comme cutanés, qui sont souvent au premier plan. Le but de l’étude était d’estimer la part du prurit parmi ces signes.

Matériel et méthodes

Un questionnaire a été envoyé à tous nos patients suivis pour une NPF, diagnostic confirmé par la mesure de la densité intra-épidermique en petites fibres sur des biopsies cutanées étagées.

Résultats

Trente-neuf patients ont été inclus (taux de réponse 68,4 %) : 15 hommes et 24 femmes (âge moyen : 61ans). Les étiologies les plus fréquentes étaient : syndrome de Goujerot-Sjögren (38 %), idiopathique (33 %) et diabète (15 %). Les sensations les plus fréquemment ressenties étaient : brûlure (76 %), douleur (71 %), chaleur (68 %), engourdissement (65 %), fourmillements (63 %), picotements (60 %), froid (57 %) et décharges électriques (57 %). Parmi les 39 patients, 67 % rapportaient un prurit. Celui-ci était fréquent, survenant quotidiennement ou presque quotidiennement pour 84 % des patients. Il prédominait en soirée. Le prurit atteignait les membres inférieurs et supérieurs, mais sans atteinte préférentielle des mains et pieds, et touchait également la partie proximale du corps : dos (64 %) ainsi que thorax, tête et cou dans la moitié des cas. L’intensité était élevée : cotée à 4,4/10 en moyenne et 7,1/10 dans le pire moment. La fatigue, la sécheresse de la peau, la température ambiante chaude étaient des facteurs aggravants, alors que l’eau froide était un facteur améliorant. Soixante-dix pour cent des patients rapportent se gratter souvent ou très souvent.

Discussion

Note étude met en évidence que les symptômes les plus fréquents sont les sensations de brûlure et douleur. Le prurit est rapporté par 2/3 des patients. Il est le plus souvent diffus, n’atteignant pas seulement les zones distales. L’intensité est élevée, comparable à celle rencontrée dans d’autres dermatoses comme la dermatite atopique. Les NPF ont été identifiées récemment et sont probablement sous-diagnostiquées. L’interrogatoire et l’examen clinique sont le gold standard pour leur diagnostic, avec une confirmation par biopsies cutanées étagées avec quantification de la densité en fibres nerveuses. Mieux connaître leur présentation clinique devrait permettre d’en améliorer le diagnostic.

Conclusion

Le prurit est donc très fréquent (2/3 des patients) au cours des NPF et ces patients consultent probablement souvent des dermatologues, qui doivent penser à évoquer cette pathologie, notamment si d’autres sensations cutanées anormales, voire des signes de dysautonomie sont présents.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Neuropathie des petites fibres, Prurit, Questionnaire


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S465 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Quel diagnostic devant des papules purpuriques du visage ?
  • A. Samain, F. Tetard, P. Joly
| Article suivant Article suivant
  • Nodules de la langue révélant une amylose AL associée à un myélome à chaînes légères lambda
  • A. Lepage, E. Couderc, E. Meriglier, G. Guillet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.