Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Pustulose aseptique des plis associée à un syndrome de Gougerot-Sjögren traitée par anakinra - 24/11/14

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.541 
H. Aubert 1, , J. graveleau 2, M. Hamidou 2, A. Neel 2, M. Hello 3, C. Francès 4, S. Barbarot 1
1 Dermatologie, CHU de Nantes, Nantes, France 
2 Médecine interne, CHU de Nantes, Nantes, France 
3 Dermatologie, nouvelles cliniques nantaises, Nantes, France 
4 Dermatologie, hôpital Tenon, Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La pustulose aseptique des plis est une entité rare caractérisée par des lésions pustuleuses récidivantes touchant principalement les plis. Cette maladie survient dans un contexte de maladie auto-immune et est classée dans le spectre des dermatoses neutrophiliques. Nous décrivons le cas d’une pustulose aseptique des plis dans un contexte de syndrome de Gougerot-Sjögren en échec traitée par anakinra.

Observations

Une jeune fille de 23ans présentait un purpura thrombopénique idiopathique associé à la présence d’anticorps anti-SSA, traité par corticothérapie générale. Quelque mois plus tard, elle développait un tableau associant un syndrome sec buccal, oculaire et vaginal, une toux et une atteinte cutanée à type de pustules sur la vulve, le pli interfessier, les fesses, les faces internes des cuisses, l’ombilic, les aisselles, le cuir chevelu et les narines.

Le bilan biologique trouvait une hypergammaglobulinémie polyclonale. La biopsie d’une lésion montrait une pustule épidermique avec infiltrat de polynucléaires neutrophiles, l’immunofluorescence directe était négative. L’examen bactériologique était négatif. Le scanner thoracique montrait un aspect micronodulaire diffus.

Devant l’ensemble du tableau, le diagnostic de pustulose aseptique des plis associée à un syndrome de Gougerot-Sjögren avec syndrome sec et atteinte pulmonaire était retenu.

Une corticothérapie générale était reprise pour le traitement de la pustulose aseptique des plis puis arrêtée devant l’apparition d’une ostéopénie fissuraire. Les traitements suivants furent introduits avec une efficacité nulle ou insuffisante : ciclosporine (3mg/kg), cimétidine et acide ascorbique, cyclines, mycophénolate mofétil.

Un traitement par antagoniste du récepteur de l’interleukine 1 (anakinra) était finalement débuté. Une amélioration était notée dès les premières semaines de traitement, avec notamment une disparition de l’atteinte vulvaire et du pli interfessier. Cette bonne réponse thérapeutique était maintenue à 5 mois du début du traitement.

Discussion

La pustulose aseptique des plis est une dermatose rare récemment décrite, associée aux connectivites. Son traitement n’est pas codifié mais la plupart des cas décrits ont été traités efficacement par une corticothérapie générale.

Le mécanisme physiopathologique de la pustulose aseptique des plis reste mal compris. Une sur-expression de plusieurs cytokines inflammatoires, dont l’interleukine 1 alpha, a été mise en évidence au sein des lésions de pustulose aseptique dans la littérature.

Conclusion

Nous décrivons un cas de pustulose aseptique sévère, notamment par son atteinte vulvaire et du pli interfessier, associée à un syndrome de Gougerot-Sjögren et traitée efficacement par anakinra, ce qui n’est pas rapporté à ce jour dans la littérature.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Anakinra, Pustulose aseptique des plis, Syndrome de Gougerot-Sjögren


Plan


 Iconographie disponible sur CD et Internet.


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 141 - N° 12S

P. S471 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Érythème annulaire révélant un syndrome de Sjögren et une myopathie nécrosante anti-SRP
  • C. Munsch, A. Saussine, J.-D. Bouaziz, M.-D. Vignon-Pennamen, A. Rigolet, O. Dubourg, M. Bagot, M. Rybojad
| Article suivant Article suivant
  • Les sclérodermies systémiques : profil épidémio-clinique à travers une série de 56 cas
  • M. Zinoun, F. Hali, H. Benchikhi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.