Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Syndrome du carrefour postérieur de la cheville - 03/12/14

[27-080-A-52]  - Doi : 10.1016/S0292-062X(14)56834-1 
J.-C. Moati  : Chirurgien orthopédiste
 Institut de la cheville et du pied, 8, rue Lacépède, 75005 Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 11
Iconographies 26
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le syndrome du carrefour postérieur de la cheville est la traduction d'un conflit mécanique, aigu ou plus souvent chronique, entre les parois osseuses du carrefour et les éléments osseux et tissulaires que l'on y trouve. Ce conflit se manifeste de façon caractéristique lors d'un mouvement de flexion plantaire forcé. La compression peut intéresser la partie postérieure du talus et un éventuel os trigone, mais aussi les culs de sacs synoviaux et le complexe ligamentaire postérieur ainsi que le tendon du long fléchisseur de l'hallux (FHL). L'examen clinique est essentiel pour affirmer le diagnostic, avec le test d'impaction mettant en compression les structures postérieures. Les différentes techniques d'imagerie vont confirmer le diagnostic. Les radiographies standard sont indispensables ; la tomodensitométrie va compléter l'étude osseuse, mais l'imagerie par résonnance magnétique est l'examen de référence pour préciser les structures anatomiques en cause (os et parties molles). Le traitement du syndrome du carrefour postérieur est avant tout conservateur, associant de façon variable, repos, immobilisation, infiltrations, rééducation et modifications du geste sportif. En cas de persistance de la symptomatologie, un traitement chirurgical sera nécessaire. Son but est de traiter toutes les lésions en cause, souvent multiples : résection d'un os trigone ou d'un processus postéroexterne du talus, libération du FHL, synovectomie. Jusqu'à une période récente, ces gestes étaient effectués à ciel ouvert. Actuellement, le développement de l'arthroscopie de cheville permet d'effectuer les mêmes gestes, mais avec une morbidité moindre et une récupération plus rapide. Cette technique nécessite cependant un apprentissage rigoureux.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Carrefour postérieur de la cheville, Os trigone, Queue de l'astragale, Long fléchisseur de l'hallux, Danse classique, Test d'impaction postérieure, Imagerie par résonnance magnétique, Arthroscopie de la cheville


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Pathologie sésamoïdienne de l'hallux
  • M. Maestro, F. Bonnel, J.-J. Rivet
| Article suivant Article suivant
  • Instabilité sous-talienne et syndrome du sinus du tarse
  • Y. Abols

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.