Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les fractures mandibulaires - 22/02/08

Doi : STO-12-2000-101-6-0035-1769-101019-ART6 

A. Van Hove [1],

Ph. Lolom [2],

M. Sapanet [2],

J.M. Descrozailles [2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 1
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Mandibular fractures: retrospective study of activity in the Poitiers University department of maxillofacial surgery from 1978 to 1997

Orthopedic or surgical repair is proposed for mandibular fractures, depending on schools and experience. We reviewed retrospectively 632 cases of mandibular fracture treated at the Poitiers University department of maxillofacial surgery between 1978 and 1997 to assess methods and outcome. We performed a global analysis and compared certain localizations with statistical tests.

Different therapeutic protocols were used. The rate of complication was greater, for an equivalent initial lesion, with surgical compared with medical treatment. This was particularly true for fractures involving the jaw angle. There was no significant correlation between trauma-induced malocclusions and orthopedic or surgical preferences of the operators. Surgery did not lead to more sequelae than other techniques but did require a rigorous technique and surgical experience to limit complications.

Joint fractures were associated with a high rate of complicatins, whatever the therapeutic method.

Abstract

Les fractures mandibulaires. Etude rétrospective sur l'activité du service de Chirurgie Maxillo-faciale et Stomatologie du CHU de Poitiers de 1978 à 1997

Les modalités thérapeutiques des fractures mandibulaires privilégient les méthodes orthopédiques ou chirurgicales suivant les écoles.

Ce travail rétrospectif portant sur 632 observations de fractures de mandibule au CHU de Poitiers entre 1978 et 1997 évalue les méthodes et les résultats obtenus.

Après une description globale de l'échantillon, certaines localisations fracturaires sont comparées en utilisant les tests X 2 et de Kruskall-Wallis.

Les protocoles thérapeutiques différents ont permis d'établir que le taux de complications est plus important lorsque, à lésion initiale égale, un traitement chirurgical est préféré à un traitement orthopédique. Ceci est particulièrement vrai pour les fractures de l'angle de la mandibule.

Il n'y a pas de corrélation significative entre les malocclusions post-traumatiques et les tendances orthopédiques ou chirurgicales des opérateurs.

La chirurgie n'entraîne pas plus de séquelles que les autres traitements mais nécessite pour limiter les complications une rigueur opératoire et un entraînement certain.

Les fractures articulaires sont, quelles que soient les méthodes thérapeutiques, associées à un taux de séquelles important.


Mots clés : Fracture de la mandibule. , Etude rétrospective. , Statistiques. , Traitements. , Complications. , Séquelles.

Keywords: Fracture. , Mandibule. , Orthopedic treatment. , Surgery. , Complications. , Sequelae.


Plan



© 2000 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 101 - N° 6

P. 309 - décembre 2000 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Greffe sinusienne d'origine iliaque à visée pré-implantaire
  • D. Goga, G. Romieux, B. Bonin, A. Picard, A. Saffarzadeh
| Article suivant Article suivant
  • Oreilles proéminentes : une technique simple, sous anesthésie locale, en ambulatoire
  • J. Dechamboux, H. Sadek, B. Raphaël

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.