Médecine

Paramédical

Autres domaines


Artériopathie des membres inférieurs du diabétique noir africain : aspects ultrasoniques et facteurs déterminants - 05/12/14

Doi : 10.1016/j.jmv.2014.08.001 
C. Konin , A.S. Essam N’loo, A. Adoubi, I. Coulibaly, R. N’guetta, B. Boka, J.J. N’djessan, J. Koffi, H. Yao, I. Angoran, M. Adoh
 Institut de cardiologie d’Abidjan, Abidjan, Côte d’Ivoire 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

L’artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) est sous-évaluée chez le diabétique.

Méthodologie

Étude prospective sur une période de 6 mois de novembre 2012 à avril 2013. Elle a concerné 308 diabétiques recrutés dans 3 centres de prise en charge de diabétiques de la ville d’Abidjan.

But

Dépister l’AOMI des membres inférieurs chez le diabétique à l’aide d’explorations ultrasoniques et en rechercher les facteurs déterminants.

Résultats

Parmi les 308 patients, 68 (22,07 %) avaient un IPS<0,9 donc étaient porteurs d’AOMI et 56 (18,2 %) avaient un IPS>1,3, évocateur d’une médiacalcose. L’âge moyen des porteurs d’AOMI était de 60,2 ans, le genre féminin était dominant dans la population des porteurs d’AOMI (55,9 %). L’ancienneté moyenne du diabète était de 9,6 ans et dans 97,1 % des cas, il s’agissait d’un diabète de type 2. Les facteurs de risque majeurs d’athérosclérose associés au diabète chez les patients souffrant d’AOMI étaient dominés par l’hypertension artérielle (HTA) (58,8 %), suivie par l’hypercholestérolémie (40,9 %), le tabagisme (29,4 %), et l’obésité (23,9 %). Quarante-six patients (67,6 %) avaient une AOMI bien compensée, 16 (23,5 %) une AOMI peu compensée et 6 patients seulement (8,8 %) avaient une AOMI en ischémie critique. À l’écho-doppler, les lésions athéromateuses prédominaient au niveau des artères tibiales. Les déterminants de l’AOMI dans cette population de diabétiques étaient essentiellement l’HTA (58,8 % vs 36,6 % ; OR=2,46 ; IC 95 % : 1,13–5,36 ; p=0,034) et l’hypercholestérolémie (40,9 % vs 8,3 % ; OR=7,6 ; IC 95 % : 2,31–25,08 ; p=0,0009). Quant à la médiacalcose, en dehors du sexe masculin (71,5 % vs 39,7 ; OR=0,26 IC 95 % : 0,10–0,64 p=0,004), aucun autre facteur n’était lié à sa survenue.

Conclusion

L’HTA et l’hypercholestérolémie ont été les facteurs prédictifs de survenue d’AOMI dans cette population de diabétiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Diabetic peripheral arterial disease (PAD) of the lower limbs is underdiagnosed.

Methodology

This was a prospective study conducted over a six-month period from November 2012 to April 2013. A total of 308 diabetic patients were included from three diabetes centers in Abidjan (Ivory Coast).

Aim

To screen for PAD of the lower limbs in a diabetic population and to identify the determining factors.

Results

Among the 308 patients, the ankle-brachial index (ABI) was<0.9 in 68 (22.07%) patients considered to have PAD; the ABI was>1.3 in 56 (18.2%) patients who had suspected mediacalcosis. The average age of the PAD patients was 60.2 years. Female gender predominated (55.9%). The mean duration of diabetes was 9.6 years: 97.1% type 2 diabetes. The other cardiovascular risk factors in this population were hypertension (58.8%) and dyslipidemia (40.9%). Smoking was present in 29.4% of patients and obesity in 23.9%. PAD of the lower limbs was mild in 46 patients (67.6%), moderate in 16 (23.5%) and severe in 6 (8.8%). Duplex Doppler commonly showed lesions of the tibial arteries. Determining factors of diabetic PAD of the lower limbs were hypertension (58.8% vs 36.6%; OR=2.46; 95% CI: 1.13–5.36; P=0.034) and dyslipidemia (40.9% vs 8.3%; OR=7.6; 95% CI: 2.31–25.08; P=0.0009). For mediacalcosis, male gender (71.5% vs 39.7; OR=0.26 95% CI/0.10–0.64. P=0.004) was the only factor identified.

Conclusion

Hypertension and dyslipidemia were predictive factors for diabetic PAD of the lower limbs in our African population.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Artériopathie oblitérante des membres inférieurs, Diabète, Hypertension artérielle, Hypercholestérolémie, Médiacalcose, Ultrasons

Keywords : Peripheral arterial disease, Diabetes, Hypertension, Dyslipidemia, Mediacalcosis


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 39 - N° 6

P. 373-381 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Indications thérapeutiques du laser percutané dans les malformations vasculaires et les tumeurs vasculaires
  • D. Labau, P. Cadic, G. Ouroussoff, C. Ligeron, J.-P. Laroche, B. Guillot, O. Dereure, I. Quéré, J.-P. Galanaud
| Article suivant Article suivant
  • Compression et ulcère veineux en pratique de ville : une étude observationnelle en médecine générale
  • L. Begarin, A. Beaujour, P. Fainsilber, J.-L. Hermil, H. Lévesque, Y. Benhamou

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.