S'abonner

Chirurgie précoce des hémangiomes immatures à l'aide d'un dissecteur à ultrasons - 22/02/08

Doi : STO-02-2002-103-1-0035-1769-101019-ART5 

A. Picard [1],

V. Soupre [2],

P.-A. Diner [2],

J. Buis [2],

D. Goga [1],

M.-P. Vazquez [2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 12
Iconographies 11
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Chirurgie précoce des hémangiomes immatures à l'aide d'un dissecteur à ultrasons

Introduction

Les hémangiomes immatures du nourrisson ont une évolution naturelle connue. Ils présentent une phase de croissance rapide jusqu'à l'âge de 6 à 8 mois puis la lésion se stabilise et régresse. Cette capacité d'involution fait choisir l'abstention thérapeutique dans 70 % des cas. Cependant, certaines lésions, par leur volume ou leur localisation, présentent un risque de séquelle fonctionnelle ou morphologique.

Matériel et méthode

Cette étude rétrospective porte sur 81 enfants opérés entre octobre 1994 et mars 2000. Les enfants opérés étaient âgés de 2 à 38 mois. Les localisations des hémangiomes étaient diverses ; la localisation préférentielle était orbitaire (33 enfants). L'indication opératoire a été posée suivant 2 critères : l'existence d'un risque de séquelle fonctionnelle ou l'existence d'un risque de séquelle morphologique. Tous les enfants porteurs d'hémangiomes orbitaires et présentant un risque fonctionnel à type d'amblyopie ont été traités initialement par corticoïdes. L'indication opératoire a été posée après échec de ce traitement. Le CAVITRON a été utilisé chez 77 patients et le DISSECTRON chez 4 patients. Ces 2 types de dissecteurs à ultrasons ont permis une dissection facile et peu hémorragique des hémangiomes.

Résultats

Aucun enfant n'a présenté de complication hémorragique peropératoire. Peu de complications postopératoires ont été observées. Après exérèse des hémangiomes orbitaires avec retentissement fonctionnel, les examens ophtalmologiques postopératoires se sont normalisés en quelques semaines. La surveillance moyenne était de 12 mois après l'intervention. L'utilisation du dissecteur à ultrasons a permis le traitement chirurgical précoce des hémangiomes en toute sécurité.

Discussion

Certains hémangiomes, par leur volume, leur aspect ou leur localisation, engagent précocement le pronostic fonctionnel, morphologique ou psychologique de l'enfant, en particulier au visage. Le traitement médical n'étant pas toujours actif, l'exérèse précoce peut s'avérer impérative avant l'installation de séquelles définitives. Le dissecteur à ultrasons, qui n'avait jamais été utilisé dans cette indication, a contribué de manière importante aux bons résultats de la chirurgie précoce décrits dans cette étude. Il facilite le temps opératoire en le rendant plus sûr et en raccourcissant sa durée, et ainsi rend les suites opératoires plus simples.

Nous pensons que la place de la chirurgie d'exérèse précoce des hémangiomes mérite d'être réévaluée ; elle ne doit plus être le traitement de dernier recours, mais doit apparaître comme traitement complémentaire aux autres thérapeutiques existantes.

Abstract

Early ultrasound dissection of immature hemangioma: 81 cases

Background

The natural course of immature hemangiomas in infants is well-known. A rapid phase of growth from 6 to 8 months is followed by a period of stability then regression. Since approximately 70% of these immature hemangiomas resolve spontaneously, abstention is generally the rule. The volume or localization of certain lesions may nevertheless have a serious functional or morphological impact.

Material and methods

This retrospective study included 81 children who underwent surgery between October 1994 and March 2000. The children were aged 2 to 38 months at the time of surgery. Orbital localizations predominated (33 children). The indication for surgery was based on two criteria: risk of a functional impairment or risk of morphological sequela. All children with orbital hemangiomas with a functional risk of amblyopy were initially treated with corticosteroids. Surgery was performed in case of failure. The CAVITRON was used for 77 children and DISSECTRON for 4. These two ultrasound devices allowed easy dissection with little hemorrhage.

Results

There were no peroperative hemorrhagic complications. Few postoperative complications were observed. After resection of the orbital hemangiomas there was little functional impact and the postoperative ophthalmologic examinations were normal within several weeks. Mean follow-up was 12 months after surgery. Use of an ultrasound dissector allowed early and safe treatment of immature hamangiomas.

Discussion

Certain voluminous or poorly localized hamangiomas, particularly on the face, can have a serious function, morphological or psychological impact. Medical treatment is not always active and surgical resection may be required before the development of definitive sequelae. Ultrasound dissection, not previously used in this indication, can contribute significantly to the surgical outcome as demonstrated in these children operated on early. This technique is safe and shortens operative time. In light of these results, we believe early resection of immature hemangiomas should be reevaluated. It should not be considered as a last resort but rather as a complementary treatment.


Mots clés : Hémangiome , Cavitron® , Dissectron® , Chirurgie précoce

Keywords: Hemangioma , Cavitron® , Dissectron® , Early surgery


Plan



© 2002 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 103 - N° 1

P. 10-21 - février 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Éthique de la recherche : les impact factors
  • J.-P. Meningaud, C. Hervé
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation des mouvements mandibulaires après fracture du condyle
  • O. Crivello

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.