Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Pain during injections of botulinum toxin in children: Influence of the localization technique - 09/12/14

Doi : 10.1016/j.rehab.2014.09.010 
M. Bayon-Mottu a, , G. Gambart b, X. Deries c, C. Tessiot c, I. Richard c, d, M. Dinomais c, d
a Centre hospitalier de réadaptation de Maubreuil, 31, boulevard Salvador-Allende, CS 40401, 44819 Saint-Herblain cedex, France 
b Service de médecine physique et de réadaptation, centre hospitalier de Saintonge, 21, rue de l’Alma, BP 326, 17108 Saintes, France 
c Centre de rééducation des Capucins, 49000 Angers, France 
d LUNAM, université d’Angers, département de médecine physique et de réadaptation, 49933 Angers, France 

Corresponding author. Centre hospitalier de réadaptation de Maubreuil, 31, boulevard Salvador-Allende CS 40401, 44819 Saint-Herblain cedex, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Objective

In this study, we consider two localization techniques used in injections of botulinium toxin in children: electrical stimulation and ultrasound. The hypothesis of this work was that injections performed without stimulation would be less painful.

Patients and methods

Monocentric prospective study, with 107 sessions of lower limb injections. Two groups of children were compared: localization by ultrasound only (60 children), detection by stimulation only or by stimulation combined with ultrasound (47 children). Pain assessment was performed by the child or an accompanying party using the Visual Analog Scale (VAS) and by a health care team using the Face, Legs, Activity, Cry, Consolability (FLACC).

Results

A significant difference between the two groups was found in both self-report and by means of the behavioral observational pain scale. Indeed, VAS average and FLACC average were significantly higher with detection by stimulation than with ultrasound alone: 4.5cm±2.54 versus 2.7cm±2.27; P<0.001 for VAS scale and 3.7±2.1 versus 2.7±2.3; P<0.05 for FLACC scale.

Conclusion

When compared to ultrasound detection, localization by electrostimulation appears to increase the overall pain caused during injections of botulinum toxin in children.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

L’objectif de cette étude était d’évaluer la douleur lors des injections de toxine botulique chez l’enfant en fonction de la technique de repérage utilisée. L’hypothèse était qu’en l’absence d’électrostimulation, le geste était moins douloureux.

Patients et méthodes

Étude prospective monocentrique, portant sur 107 séances d’injections des membres inférieurs. Deux groupes de patients ont été comparés : repérage par échographie seule (60 enfants) et repérage par stimulation seule ou stimulation associée à l’échographie (47 enfants). L’évaluation de la douleur a été effectuée avec l’échelle visuelle analogique (EVA) par l’enfant ou son entourage et avec la Face, Legs, Activity, Cry, Consolability (FLACC) par l’équipe soignante.

Résultats

Il existait une différence significative entre les groupes que ce soit pour l’échelle d’auto- ou d’hétéro-évaluation. En effet, l’EVA moyenne et la FLACC moyenne étaient significativement plus élevées dans le groupe électrostimulation que dans le groupe échographie seule : 4,5cm±2,54 versus 2,7cm±2,27 ; p<0,001 pour l’EVA et 3,7±2,1 versus 2,7±2,3 ; p<0,05 pour la FLACC.

Conclusion

Le repérage par électrostimulation semble augmenter la douleur globale du geste par rapport à l’utilisation de l’échographie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Botulinum toxin, Pain, Children, Localization technique, Ultrasound

Mots clés : Toxine botulique, Douleur, Enfants, Repérage, Échographie


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 57 - N° 9-10

P. 578-586 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Does galvanic vestibular stimulation reduce spatial neglect? A negative study
  • A. Ruet, C. Jokic, P. Denise, F. Leroy, P. Azouvi
| Article suivant Article suivant
  • The motor function measure to study limitation of activity in children and adults with Charcot-Marie-Tooth disease
  • L. Allard, G. Rode, S. Jacquin-Courtois, M.C. Pouget, P. Rippert, D. Hamroun, I. Poirot, C. Bérard, C. Vuillerot, le groupe d’étude CMT MFM 1

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.