Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Équipement des Smur pour la prise en charge préhospitalière du choc hémorragique : peut mieux faire ! - 10/12/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.09.002 
F. Vardon a, , V. Bounes b, J.-L. Ducassé b, V. Minville a, F. Lapostolle c
a Pôle anesthésie-réanimation, équipe d’accueil « modélisation de l’agression tissulaire et nociceptive », hôpitaux de Toulouse, place du Dr-Baylac, 31059 Toulouse cedex, France 
b Pôle urgences, Samu 31, hôpitaux de Toulouse, place du Dr-Baylac, 31059 Toulouse cedex, France 
c Pôle urgences, Samu 93, hôpital Avicenne, AP–HP, Bobigny, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le choc hémorragique est une urgence pouvant bénéficier d’une prise en charge préhospitalière médicalisée en France. Notre objectif était de réaliser un état des lieux des moyens disponibles dans les 370 Services mobiles d’urgence et de réanimation (Smur) français pour la prise en charge des situations hémorragiques en préhospitalier.

Méthodes

Étude observationnelle descriptive multicentrique, par courriel puis téléphone auprès des responsables des 370 Smur français. Le questionnaire a été créé par les investigateurs du projet selon une méthode Delphi, portant sur les protocoles de service, les appareils de mesure disponibles, les solutés de remplissage et traitements hémostatiques et produits sanguins labiles ainsi que les divers dispositifs médicaux utiles ou présumés utiles à la prise en charge de chocs hémorragiques en préhospitalier. Les résultats sont exprimés en nombre et pourcentage.

Résultats

Le taux de réponse était de 48 % (n=178). Le taux de protocoles disponibles variait entre 43 % (n=76) et 47 % (n=83) selon l’étiologie, les appareils de mesure étaient disponibles dans 5 % (n=9) des Smur pour l’hémostase délocalisée, jusqu’à 89 % (n=158) pour l’hémoglobine microméthode. Les solutés de remplissage à disposition étaient principalement le sérum salé isotonique (95 %, n=169), l’hydroxyéthylamidon (83 %, n=148) et le Ringer lactate (73 %, n=130). Les Smur disposant d’acide tranexamique étaient 84 (47 %). Les équipes avaient accès à des concentrés d’érythrocytes (84 %, n=150), du plasma frais congelé (44 %, n=79) et des plaquettes sanguines (23 %, n=41) en intervention. Quatre-vingt-un (46 %) Smur avaient des garrots de membres et 127 (71 %) un pantalon antichoc. Enfin, 57 (32 %) avaient une ceinture de contention pelvienne.

Conclusion

Il existe une grande disparité des moyens disponibles pour la prise en charge des hémorragies préhospitalières. La majorité des Smur français peut transfuser en préhospitalier. En revanche, une minorité d’équipes peut réchauffer les patients, emploie l’acide tranexamique ou utilise des ceintures de contention pelvienne.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Introduction

Hemorrhagic shock is an emergency, which may benefit from a medicalized prehospital care. Our goal was to survey the means available in the 370 French prehospital medicalized emergency services (SMUR) for hemorrhagic situations.

Methods

Multicenter descriptive observational study by email then phone with all the 370 French SMUR leaders. The questionnaire was created by investigators of the project through a Delphi method, and was about service protocols concerning hemorrhagic patient care, hemorrhagic parameters measure equipment available, intravenous solutes and drugs as well as various medical devices useful or perceived to be useful to support prehospital hemorrhagic shock. The results are expressed in numbers and percentages.

Results

The overall response rate was 48% (n=178). Protocols were established in between 43% (n=76) and 47% (n=83) according to etiology, measuring devices were available in 5% (n=9) of the Smur for hemostasis up to 89% (n=158) for hemoglobin measurement. Available intravenous solutes were mainly isotonic salty serum (95%, n=169), hydroxylethylstarch (83%, n=148) and Ringer lactate (73%, n=130). Tranexamic acid was available in 84 (47%) Smur. The teams had access to erythrocytes concentrates, fresh frozen plasma and platelets in 84% (n=150), 44% (n=79) and 23% (n=41) respectively. Eighty-one (46%) Smur had tourniquets and 127 (71%) anti-shock trousers. Finally, 57 (32%) had a pelvic restraint belt.

Conclusion

There is a great disparity in the means available in the French Smur for the support of prehospitalization bleeding. The majority the Smur physicians can transfuse in a prehospital setting. On the other hand, a minority of teams can actively warm patients, employ tranexamic acid or use pelvic restraint belts.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hémorragie, Produits sanguins, Transfusion, Acide tranexamique, Remplissage vasculaire

Keywords : Hemorrhage, Blood products, Transfusion, Tranexamic acid, Fluid resuscitation


Plan


© 2014  Société française d’anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 12

P. 621-625 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Approche multimodale pour prolonger la durée de vie des filtres : toutes les actions sont-elles équivalentes ?
  • O. Joannes-Boyau, A. Dewitte, A. Ouattara
| Article suivant Article suivant
  • Impact d’un programme d’amélioration de la stabilité de l’épuration extrarénale continue
  • M. Page, T. Rimmelé, J. Prothet, F. Christin, J. Crozon, C.-E. Ber

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.