Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Impact d’un programme d’amélioration de la stabilité de l’épuration extrarénale continue - 10/12/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.10.008 
M. Page , T. Rimmelé, J. Prothet, F. Christin, J. Crozon, C.-E. Ber
 Service d’anesthésie-réanimation, pavillon P réanimation, hôpital Édouard-Herriot, 5, place d’Arsonval, 69437 Lyon cedex 03, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

En cas d’épuration extrarénale continue (EERC), la thrombose des circuits engendre une perte de temps, une augmentation des coûts de traitement et des pertes sanguines pour le patient. L’objectif de cette étude est d’analyser l’impact d’un programme d’amélioration de la stabilité des séances d’EERC sur ces arrêts inopinés.

Type d’étude

Rétrospective et observationnelle.

Patients et méthodes

En janvier 2011, plusieurs changements ont été adoptés dans notre service pour la gestion de l’EERC, comprenant la mise en place de l’anticoagulation régionale au citrate, l’utilisation du mode hémodialyse continu avec membranes à point de coupure optimisé de type super high-flux et une formation des infirmiers de réanimation à la gestion des alarmes. Les séances d’EERC avant ces changements (années 2009 et 2010, groupe AVANT) et après (années 2011 et 2012, groupe APRÈS) ont été analysées. Le critère de jugement principal était l’incidence de ces arrêts imprévus. Une analyse de durée de vie des filtres a également été réalisée dans les deux groupes.

Résultats

Durant la période d’étude, 401 séances réalisées chez 152 patients ont été analysées. Des arrêts imprévus de séance sont survenus lors de 63 séances (40 %) dans le groupe AVANT et 43 séances (17 %) dans le groupe APRÈS (p<0,0001). Les durées médianes des séances étaient de 33 (13–48) heures dans le groupe AVANT et 55 (27–67) heures dans le groupe APRÈS (p<0,0001).

Conclusion

Notre programme d’amélioration de la stabilité de l’EERC a permis de réduire l’incidence des pertes de circuits par thrombose.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives

During continuous renal replacement therapy (CRRT), circuit clotting increases nursing workload, cost of the therapy and blood loss. The aim of this study was to assess the impact of a program designed to improve CRRT stability on unexpected circuit clotting.

Study design

Retrospective and observational study.

Patients and methods

In January 2011, several changes have been adopted regarding CRRT management. Regional citrate anticoagulation, continuous hemodialysis using super high-flux membranes and a specific training for intensive care unit nurses were implemented. CRRT sessions before (year 2009 and 2010, “Before group”) and after (year 2011 and 2012, “After group”) were analyzed. The primary endpoint was the incidence of unexpected CRRT session end.

Results

During the study period, 401 sessions performed in 152 patients were analyzed. Sixty-three unexpected session's end (40%) occurred before and 43 (17%) after the implementation of the program (P<0.0001). Median filter life time was 33 (13–48) hours before and 55 (27–67) hours after (P<0.0001).

Conclusion

Our program designed to improve CRRT stability reduced filter losses by reducing unexpected circuit clotting.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Épuration extrarénale, Anticoagulation régionale au citrate, Hémodialyse, Hémofiltration, Thrombose de filtre

Keywords : Tinuous renal replacement therapy, Regional citrate anticoagulation, Hemodialysis, Hemofiltration, Circuit clotting


Plan


© 2014  Société française d’anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 12

P. 626-630 - décembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Équipement des Smur pour la prise en charge préhospitalière du choc hémorragique : peut mieux faire !
  • F. Vardon, V. Bounes, J.-L. Ducassé, V. Minville, F. Lapostolle
| Article suivant Article suivant
  • Potentiel de patients éligibles à un prélèvement d’organes de type Maastricht III dans le cadre du protocole de l’Agence de la biomédecine dans un service de réanimation polyvalente
  • E. Brocas, S. Rolando, R. Bronchard, F. Fender, C. Guérineau, M. Bruyère

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.