Médecine

Paramédical

Autres domaines


Aphtose buccale récidivante : traitement par colchicine Étude ouverte de 54 cas - 22/02/08

Doi : STO-04-2004-105-4-0035-1768-101019-ART13 

V. Fontes [1],

L. Machet [1],

B. Huttenberger [1],

G. Lorette [1],

L. Vaillant [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La colchicine est un des traitements utilisé dans l'aphtose buccale, mais son efficacité n'a jamais été prouvée. Nous rapportons les résultats d'une étude ouverte de 54 malades traités par colchicine pour aphtose. Le but de notre travail a été d'évaluer l'efficacité et la tolérance à court et à long terme de cette molécule dans les aphtoses buccales.

Malades et méthodes

Les dossiers de 64 malades atteints d'aphtose buccale récidivante sévère traités par colchicine, observés entre 1986 et 2000, ont été analysés de façon rétrospective. Seuls les malades immunocompétents atteints d'aphtose idiopathique ou de maladie de Behçet ont été inclus. Dix dossiers ont été exclus : 4 cas de maladie de Behçet traités par colchicine et corticothérapie générale, 4 cas d'aphtose secondaires à une cause hématologique et 2 malades perdus de vue après 3 mois de traitement. La colchicine a été prescrite à la dose de 1 à 1,5 mg/j pendant au moins 3 mois. Tous les malades ont été évalués après 3 mois de traitement et tous ont été contactés par téléphone en mai 2000. Nos critères de jugement étaient : la fréquence et la durée des poussées, l'intensité de la douleur et le retentissement de la maladie sur la vie du malade.

Résultats

Cinquante-quatre malades ont été inclus : 39 femmes (âge moyen = 44 ± 16,8 ans) et 15 hommes (âge moyen = 49 ± 13,5 ans). La maladie évoluait depuis 11,6 ± 13,5 ans en moyenne. Après 3 mois de traitement, 12 malades (22 %) n'avaient plus d'aphtes et étaient en rémission complète, 22 malades (41 %) étaient significativement améliorés, car ils observaient une diminution d'au moins 50 % de la fréquence et de la durée des lésions qui étaient de plus, devenues indolores. Le traitement était inefficace ou mal toléré pour 20 malades (37 %). Les malades ont été suivis et évalués avec un recul moyen de 4,7 ans (extrêmes : 6 mois à 13 ans) par rapport au début du traitement. Six malades ont été perdus de vue. Trois malades (6 %) ont été considérés comme guéris car toujours en rémission complète de leur aphtose après l'arrêt de la colchicine avec un recul respectivement de 6 mois, 24 et 72 mois. Quinze malades (31 %) étaient toujours améliorés. Parmi eux, 10 poursuivaient la colchicine avec une durée moyenne de traitement de 27 mois et 5 malades l'avaient interrompu plutôt par lassitude après en moyenne 16 mois de traitement. Ces 15 malades notaient une diminution significative de la fréquence et de la durée des lésions. De plus, les critères de jugement subjectifs étaient suffisamment améliorés pour qu'ils ne souhaitent pas un autre traitement. Enfin, 30 malades (63 %) n'ont pas été améliorés par le traitement. Des effets secondaires uniquement bénins, ont été notés dans 10 cas (18,5 %), conduisant dans 4 cas à l'arrêt du traitement.

Discussion

Cette étude, qui est la première en terme d'effectifs (n = 54) et de durée de suivi des malades (4,7 ans), a montré que la colchicine est un traitement préventif efficace des aphtoses sévères pour 63 % des malades après 3 mois de traitement et que cette amélioration se prolonge dans le temps pour 37 % d'entre eux. La colchicine doit donc être un traitement à proposer en première intention dans les aphtoses buccales récidivantes sévères car c'est un traitement efficace, bien toléré à court et à long terme et peu contraignant.

Abstract

Recurrent aphthous stomatitis: treatment with colchicine. An open trial of 54 cases

Introduction

Colchicine is a treatment used for aphthous stomatitis but its efficacy has never been proved. We report the results of an open trial of 54 patients treated with colchicine for aphthous stomatitis. The aim of our study was to assess the long and short term efficacy and tolerance of this molecule in this disease.

Patients and methods

The case reports of 64 patients presenting with severe, recurrent aphthous stomatitis treated with colchicine between 1986 and 2000 were analyzed retrospectively. Only immunocompetent patients exhibiting idiopathic aphthous stomatitis or Behçet's disease were included. Ten patients were excluded: 4 cases of Behçet's disease treated with colchicine and systemic corticosteroids, 4 cases of aphthous stomatitis secondary to a hematological cause and 2 patients who were lost to follow-up after 3 month's treatment. Colchicine was prescribed at a dose of 1 to 1.5 mg/d for at least 3 months. All the patients were assessed after 3 month's treatment and all were contacted by phone in May 2000. Our end-point criteria were: the frequency and duration of the episodes, intensity of pain and impact on the quality of life of the patients.

Results

Fifty-four patients were included: 39 women (mean age = 44 ± 16.8) and 15 men (mean age = 49 ± 13.5). The disease had progressed for a mean of 11.6 ± 13.5 years. After 3 month's treatment, 12 patients (22%) no longer had aphta and were in complete remission, 22 patients (41%) were significantly improved, since the frequency and duration of the lesions had decreased by at least 50 % and the latter were no longer painful. Treatment failed or tolerance was poor in 20 patients (37%). Patients were monitored and assessed for a mean of 4.7 years (range: 6 months to 13 years). Six patients were lost to follow-up. Three patients (6%) were considered as cured, since they were still in complete remission after suspension of colchicine respectively 6, 24 and 72 months later. Fifteen patients (31%) had still improved. Among the latter, 10 continued colchicine for a mean of 27 months, and 5 patients stopped treatment, which they considered tedious, after a mean of 16 months. These 15 patients noted a significant reduction in the frequency and duration of the lesions. Moreover, the subjective end-point criteria had improved significantly for them not to wish to change treatment. Thirty patients (63%) were not improved by the treatment. Some benign adverse events were noted in 10 patients (18.5%) and led to suspension of treatment in 4 cases.

Discussion

This study, which is the first in size (n = 54) and duration of follow-up (4.7 years), showed that colchicine is an efficient preventive treatment of severe aphthous stomatitis for 63% of patients after 3month's treatment and that this improvement was lasting in 37% of them. Colchicine should therefore be proposed in first intention in severe recurrent aphthous stomatitis, since it is effective, well tolerated and easy to use.


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 105 - N° 4

P. 239-243 - septembre 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pathologie de la muqueuse buccale
  • L. Ben Slama
| Article suivant Article suivant
  • Résumés de thèse
  • J.-F. Lavis

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.