Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Cabines de bronzage : étude des motivations et croyances des utilisateurs et non-utilisateurs dans la population lilloise - 17/01/15

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.006 
C. Scalbert a, , 1 , M. Grenier b, 1, C. Maire a, O. Cottencin c, A. Bonnevalle a, H. Behal d, A. Duhamel d, R. Glantenet b, L. Mortier a
a Service de dermatologie, hôpital Huriez, 2, avenue Oscar-Lambret, 59037 Lille cedex, France 
b Département de médecine générale, faculté de médecine Henri-Warembourg, 59045 Lille cedex, France 
c Service de psychiatrie, hôpital Michel-Fontan, 2, avenue Oscar-Lambret, 59037 Lille cedex, France 
d Unité de méthodologie et de biostatistiques, pôle de santé publique, 154, rue du Docteur-Yersin, bâtiment SEDAF, 59037 Lille cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’utilisation non contrôlée des cabines de bronzage pose un problème majeur de santé publique. En effet, le rôle des UV dans la cancérogenèse cutanée est bien démontré. L’objectif principal de l’étude était d’évaluer les motivations et les croyances de la population lilloise concernant l’utilisation des cabines UV. Les objectifs secondaires étaient de comparer les connaissances des utilisateurs et non-utilisateurs et de rechercher des critères d’addiction chez les utilisateurs.

Méthode

L’étude, menée entre avril et juin 2013 dans le centre de Lille, était transversale et descriptive. Les motivations des participants étaient obtenues par un questionnaire à choix multiples. Une échelle de Likert était utilisée pour l’évaluation des croyances et un questionnaire m-CAGE pour le dépistage d’une addiction.

Résultats

Sur les 200 personnes interrogées, 30 % (n=60) avaient déjà utilisé des cabines UV dans un cadre non médical. L’âge médian de début d’utilisation était de 23 ans (15–59) et 11,7 % avaient débuté avant l’âge autorisé de 18 ans. « Préparer la peau au soleil » était l’argument majoritaire (68,3 %) justifiant la fréquentation des cabines UV. La population était consciente que leur utilisation favorisait l’apparition de cancers cutanés et le vieillissement cutané. Les utilisateurs adhéraient plus que les non-utilisateurs à l’idée que recevoir des UV en cabine « prépare la peau au soleil » (75 % contre 49,6 %, p=0,0009) et « favorise le cancer de la peau » (56,9 % contre 36,2 %, p=0,0444). Un comportement addictif était dépisté chez 3,3 % (2/60) des utilisateurs.

Conclusion

Les utilisateurs connaissent le risque carcinogène des cabines à UV mais s’exposent pensant, à tort, « préparer leur peau au soleil ».

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Uncontrolled use of tanning beds is a major public health problem. The role of UV in skin carcinogenesis has in fact been clearly demonstrated.

Aims

The main purpose of the study was to assess the motivations and beliefs of the population concerning the use of indoor tanning. The secondary objectives were to compare the knowledge of users and non-users and to screen for addiction criteria among users.

Patients and methods

This was a transversal descriptive study conducted between April and June 2013 in Lille town center. The motivations of the participants were determined using a multiple-choice questionnaire. A Likert scale was used to assess beliefs and an m-CAGE questionnaire was used to screen for addiction.

Results

Of the 200 respondents, 30% (n=60) had used tanning beds in a non-medical setting. The median age of first use was 23 years (15–59). 11.7% of respondents had started before the authorised age of 18 years. “To prepare the skin for exposure to the sun” was the main reason given (68.3%) for use of tanning beds. The population was aware that use of such apparatus favours onset of skin cancer and ageing of the skin. Users were more convinced than non-users that UV cabins “prepare the skin for exposure to the sun” (75% vs. 49.6%, P=0.0009) and that they “favour skin cancer” (56.9% against 36.2%, P=0.0444). Addictive behaviour was detected in 3.3% (2/60) of users.

Conclusion

Users are aware of the carcinogenic risk of UV cabins but expose themselves to such risk, as they believe it prepares their skin for sun exposure.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cabine de bronzage, UV, Croyance, Information, Addiction

Keywords : Indoor tanning, UV, Beliefs, Information, Addiction


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 142 - N° 1

P. 10-16 - janvier 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Lésions cutanées iatrogènes : étude prospective chez les prématurés de moins de 33 semaines de l’hôpital universitaire de Besançon
  • B. Roche-Kubler, E. Puzenat, A.-S. Mariet, G. Thiriez, F. Aubin, P. Humbert
| Article suivant Article suivant
  • Efficacité du laser à colorant pulsé sur les lésions résiduelles rouges de la leishmaniose cutanée
  • W. Slaoui, S. Chiheb, H. Benchikhi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.