Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Efficacité du laser à colorant pulsé sur les lésions résiduelles rouges de la leishmaniose cutanée - 17/01/15

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.007 
W. Slaoui , S. Chiheb, H. Benchikhi
 Service de dermatologie, CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La leishmaniose cutanée peut laisser des lésions inesthétiques gênantes. Leur traitement est difficile. Le laser à colorant pulsé (LCP) est une des modalités thérapeutiques susceptibles d’améliorer l’aspect clinique de lésions érythémateuses. Le but de cette étude rétrospective était de décrire l’efficacité du LCP sur des lésions résiduelles rouges de leishmaniose cutanée du visage.

Observations

Cas no 1 : une jeune fille de 14ans a présenté une lésion de leishmaniose (LC) cutanée ulcéro-nodulaire et érythémateuse de la joue gauche. L’évolution était marquée, un mois après la fin du traitement, par la persistance d’une lésion érythémateuse de la joue mesurant 3cm, sans atrophie ni hyperpigmentation. Un LCP à 595nm a été utilisé avec les paramètres suivants : durée d’impulsion 3ms, taille du spot 7mm, fluence 8 j/cm2. Cas no 2 : Une femme de 43ans a présenté une lésion de LC érythémato-papuleuse de la joue droite. Il restait après traitement une plaque rouge infiltrée mesurant 4cm et des télangiectasies fines, sans atrophie ni pigmentation. Le LCP 595nm a été utilisé avec des paramètres suivants : durée d’impulsion 3ms, taille du spot 10mm, fluence 8 j/cm2. Cas no 3 : Une femme de 60ans a présenté une lésion de LC érythémato-papuleuse de la joue. Il est resté après traitement une macule érythémateuse infiltrée de 3,5cm parcourue de télangiectasies superficielles. Un LCP 595nm a également été proposé avec les paramètres suivants : durée d’impulsion 3ms, taille du spot 10mm, fluence 8 j/cm2. Les trois patientes ont reçu 3 séances de LCP. Les lésions érythémateuses et télangiectasiques se sont améliorées après la première séance et ont complètement disparu après la troisième. Le purpura post-laser a disparu en une dizaine de jours. La réponse thérapeutique a été évaluée cliniquement et en comparant les photos avant et après traitement. Le recul est de 12 mois.

Discussion

Les options thérapeutiques pour les lésions érythémateuses résiduelles de LC sont limitées. Le colorant pulsé est le laser de choix pour ces lésions rouges. Récemment, une étude sur les aspects dermoscopiques des LC a objectivé la présence de lésions vasculaires dans 100 % des cas, ce qui pourrait expliquer l’efficacité du LCP. De nouvelles études à plus grande échelle pourraient préciser mieux la place du LCP dans le traitement des séquelles de leishmaniose cutanée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Cutaneous leishmaniasis caused by Leishmania tropica can leave troublesome and unsightly lesions. Treatment of these scars remains difficult. Pulsed-dye laser (PDL) is one therapeutic approach that may improve the clinical appearance of erythematosus lesions. The purpose of this retrospective study was to evaluate the effectiveness of PDL on the residual red lesions of erythematous facial leishmaniasis in three patients.

Patients and methods

Case no. 1: a 14-year-old girl presented an ulcerative and erythematous nodular lesion on her left cheek. One month after treatment, an erythematous lesion measuring 3 cm persisted on the patient's cheek, without atrophy or hyperpigmentation. PDL 595nm was used at the following settings: duration: 3ms; spot size: 7mm; energy: 8 j/cm2. Case no. 2: a 43-year-old woman presented an erythematous papular lesion on her right cheek. Following treatment, a 4-cm hypertrophic, red telangiectasic lesion remained. PDL 595nm was used with the following settings: pulse duration: 3 ms; spot-size: 10mm; energy: 8 j/cm2. Case no. 3: a 60-year-old woman presented an erythematous papular lesion on her cheek. After treatment, an infiltrated erythematous macule with surface telangiectasia measuring 3.5cm remained. PDL 595nm was also given using the following settings: pulse duration: 3 ms; spot size: 10mm; energy: 8 j/cm2. All three patients underwent three sessions of PDL. The erythematous and telangiectasic lesions showed improvement after the initial session and had completely disappeared after the third session. Post-laser purpura subsided within around 10 days. Therapeutic response was assessed clinically by comparing photographs taken before and after treatment and follow-up lasted 12 months.

Discussion

Cutaneous leishmaniasis caused by L. tropica is endemo-epidemic in Morocco. A number of treatments are available for red residual lesions but thanks to its effect on erythematous and vascular lesions, PDL has been shown to provide the most reproducibly good results and is the laser method of choice for this type of scar. A recent study of the dermoscopic features of DL identified the presence of vascular patterns in 100% of cases in this infection, which may account for the efficacy of PDL. PDL results in selective thermolysis that destroys small vessels. Our study showed improvement with PDL regarding scar size, pliability, erythema and texture. Further larger-scale studies could better determine the place of PDL in treating the sequelae of cutaneous leishmaniasis.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Laser, Colorant pulsé, Érythème, Leishmaniose cutanée, Cicatrice, Photothermolyse sélective

Keywords : Laser, Pulsed dye, Erythema, Cutaneous leishmaniasis, Scar, Selective photothermolysis


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 142 - N° 1

P. 17-20 - janvier 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Cabines de bronzage : étude des motivations et croyances des utilisateurs et non-utilisateurs dans la population lilloise
  • C. Scalbert, M. Grenier, C. Maire, O. Cottencin, A. Bonnevalle, H. Behal, A. Duhamel, R. Glantenet, L. Mortier
| Article suivant Article suivant
  • Caractéristiques cliniques et évolutives du lichen plan unguéal : étude descriptive de 20 patients
  • S. Chiheb, H. Haim, A. Ouakkadi, H. Benchikhi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.