Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Érythème noueux au cours d’une mastite granulomateuse idiopathique - 17/01/15

Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.009 
J. Fahmy a, , M. Halabi-Tawil a, M. Bagot a, B. Tournant b, A. Petit a
a Service de dermatologie, hôpital Saint-Louis, AP–HP, 1, avenue Claude-Vellefaux, 75010 Paris, France 
b Centre des maladies du sein, hôpital Saint-Louis, AP–HP, 1, avenue Claude-Vellefaux, 75010 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La mastite granulomateuse idiopathique (MGI) est une inflammation du sein d’origine inconnue qui doit être distinguée des tumeurs et des infections mammaires, y compris la tuberculose. La MGI est une cause rare d’érythème noueux : nous présentons un cas de cette association, utile à connaître pour le dermatologue.

Observation

Une femme de 32ans, nullipare, consultait pour un érythème noueux des membres inférieurs, des arthralgies inflammatoires et un syndrome fébrile. L’examen trouvait un sein droit rétracté, irrégulièrement bosselé et induré sur une surface de 5cm, douloureux à la palpation, associé à une adénomégalie sous-axillaire homolatérale. La lésion mammaire était apparue progressivement 4 mois auparavant ; elle avait été explorée par une cytoponction et deux biopsies qui n’avaient pas trouvé de cellules tumorales suspectes mais un aspect d’inflammation subaiguë à chronique granulomateuse. La recherche de mycobactéries sur les prélèvements biopsiques était négative à l’examen direct et en culture. Les autres explorations étiologiques de l’érythème noueux étaient négatives. Le diagnostic retenu était celui d’érythème noueux associé à une MGI. Une corticothérapie générale était débutée, permettant une régression de l’ensemble des manifestations, mais une rechute survenait sur le sein controlatéral lors de la décroissance de la corticothérapie.

Discussion

La MGI est une inflammation subaiguë aseptique du sein, d’origine inconnue. Son diagnostic repose sur l’examen anatomopathologique et l’exclusion des autres causes de granulomes. Les manifestations extra-mammaires sont rares et concernent l’érythème noueux, des arthralgies et des épisclérites. La prise en charge est mal codifiée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Idiopathic granulomatous mastitis (IGM) is a benign, aseptic inflammatory disease of unknown origin, which must be distinguished from tumoral and infectious processes that affect the breast, including tuberculosis. IGM is a rare cause of erythema nodosum, but it is useful for dermatologists to be aware of this association.

Patients and methods

A 32-year-old nulliparous woman presented with erythema nodosum, arthralgia and fever. On examination, she had a firm and painful mass of 5cm in the right breast with retraction and axillary adenopathy. The breast lump developed gradually over the preceding 4 months. Although two biopsies showed no evidence of atypical cells, inflammatory areas and a granulomatous process were seen. Culture of breast tissue for mycobacteria was negative. A diagnostic of idiopathic granulomatous mastitis was made. Systemic corticosteroids led to a reduction in size of the mass, but relapse occurred in the contralateral breast on dose-reduction of the corticosteroids.

Discussion

IGM is a rare disease of unknown aetiology. Diagnosis is based on characteristic histological features and exclusion of other granulomatous diseases. Extra-mammary signs are rare and include erythema nodosum, arthralgia and episcleritis. Management is poorly codified.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Mastite granulomateuse, Sein, Érythème noueux, Hypodermite, Tuberculose mammaire

Keywords : Granulomatous mastitis, Breast, Erythema nodosum, Panniculitis, Breast tuberculosis


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 142 - N° 1

P. 46-49 - janvier 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Syndrome PENS (papular epidermal nevus with “skyline” basal cell layer)
  • C. Pernet, J. Munoz, D. Bessis
| Article suivant Article suivant
  • Caractéristiques de la neurofibromatose de type 1 en Martinique : étude préliminaire
  • C. Derancourt, N. Briand, R. Deschamps, M. Janoyer, D. Quist, P. René Corail, R. Bellance, E. Sarrazin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.