Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Ophtalmologie et situation de précarité en milieu urbain. À propos d’une expérience de 150 patients - 21/01/15

Doi : 10.1016/j.jfo.2014.07.009 
F. D’Hermies a, , H. de Champs-Léger b
a Service d’ophtalmologie, Hôtel-Dieu, 1, place du parvis Notre-Dame, 75181 Paris cedex 04, France 
b Centre de diagnostic et de thérapeutique, Hôtel-Dieu, Walk-In Clinic PASS, AP–HP, 1, place du parvis Notre-Dame, 75181 Paris cedex 04, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Une consultation d’ophtalmologie a été établie à l’Hôtel-Dieu pour faciliter la prise en charge dans cette spécialité des patients en situation de précarité adressés par la PASS de médecine générale (permanence d’accès aux soins de santé) du même hôpital.

Matériel et méthodes

Cent cinquante patients ont été vus entre janvier 2012 et juin 2013 dans une consultation hebdomadaire. Un examen standard a été pratiqué chez ces patients munis d’une fiche de liaison à laquelle une réponse a été adressée à la PASS. Si nécessaire, une ordonnance était rédigée à l’intention des patients.

Résultats

Sur 150 patients, 89 étaient des sujets migrants d’Afrique sub-saharienne. Les Européens étaient peu nombreux (25) avec seulement 5 français. On a dénombré 90 hommes pour 60 femmes. L’âge moyen était de 41ans. Des affections générales furent observées avec notamment 13 cas d’hypertension artérielle, 6 cas de diabète et 6 cas d’hépatite. L’acuité visuelle moyenne corrigée excédait un peu les 8/10 (mesurable dans 143 cas). La réfraction (mesurée dans 129 cas) a trouvé 46 myopies, 41 hypermétropies, 26 astigmatismes et 28 emmétropies. Une correction optique a été prescrite 87 fois. Des affections pathologiques oculaires ont pu être décelées dont 19 cataractes (19 patients), 13 traumatismes oculaires dont 4 patients monophtalmes, 19 patients avec pinguécula et 9 avec ptérygion.

Discussion et conclusion

Les troubles de la réfraction constituent la principale anomalie retrouvée chez ces patients en situation précaire. L’examen des patients a révélé une incidence notable des cataractes, des altérations de surface et des atteintes traumatiques, ces deux dernières affections étant d’observation fréquente dans les populations d’Afrique tropicale qui constituent la majorité des patients étudiés. Cette étude soulève la question plus générale de l’accès aux soins ophtalmologiques pour l’ensemble des patients en situation de précarité.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

An ophthalmology consultation was carried out at the Hôtel-Dieu to facilitate eye care in underprivileged patients referred by the general medicine PASS (socialized health care) of the same hospital.

Materials and methods

The files of 150 consecutive patients examined by a single ophthalmologist between January 2012 and June 2013 were reviewed. A standard examination was performed in these patients, sent with a consult sheet, to which a response was sent to PASS. As necessary, prescriptions were also written for the patients.

Results

Most patients (89/150) were immigrants from sub-Saharan Africa. Additionally, there were 25 Europeans with only 5 French, and 17 Asians. The mean age was 41 years with 90 men (mean age 43) and 60 women (mean age 36). The most common systemic diseases observed were hypertension, (13), diabetes (6), and hepatitis (6). The mean best-corrected visual acuity (129 patients) was a slightly more than 8/10 (16/20) (measurable in 143 patients). Refractive state (measured in 129 patients) was myopia (46), hyperopia (41), presbyopia (isolated in 12 cases), astigmatism (26), and emmetropia (28). Optical correction was prescribed in 87 patients. The main pathological conditions included pingueculae (19), cataracts (19), trauma (13) of which 4 patients were monocular, and pterygia (9).

Discussion and conclusion

Refractive errors were the main abnormality observed in these underprivileged patients. Apart from cataract as a pathologic condition observed in the general population, more characteristic of this sub-Saharan population were pinguecula, pterygium and trauma. This study highlights the more general question of access to eye care for all underprivileged patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Consultation d’ophtalmologie, Précarité, Migrants, PASS et parcours de soin

Keywords : Ophthalmology visits, Underprivileged, Immigrant patients, Socialized health care


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 38 - N° 1

P. 1-6 - janvier 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Editorial board
| Article suivant Article suivant
  • Le lambeau d’avancement horizontal en V-Y dans les reconstructions des pertes de substances non transfixiantes de la paupière inférieure chez le sujet jeune
  • F. Lize, P. Leyder, J. Quilichini

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.