Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

DSAEK après échec de kératoplastie perforante - 21/01/15

Doi : 10.1016/j.jfo.2014.06.009 
K. Zitte a, , N. Bonnin a, b, J.-L. Kémény c, F. Bacin a, A. Mulliez d, F. Chiambaretta a, b
a RMND-M2O Pole, Ophthalmology department, Clermont-Ferrand University Hospital, 58, rue Montalembert, 63000 Clermont-Ferrand, France 
b EA 7281 R2D2, Biochemistry Laboratory, Medicine Faculty, Auvergne University, 63000 Clermont-Ferrand, France 
c Biology Pole, Pathology department, Clermont-Ferrand University Hospital, 63000 Clermont-Ferrand, France 
d Délégation à la recherche clinique et à l’innovation, Clermont-Ferrand University Hospital, 63000 Clermont-Ferrand, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Rapporter les résultats anatomiques, fonctionnels et les complications sur 32 premiers cas de greffe endothéliale par Descemet's stripping automated endothelial keratoplasty (DSAEK) après échec de kératoplastie perforante (KP).

Matériels et méthodes

Cette étude rétrospective, monocentrique et observationnelle a été réalisée sur 32 yeux de 26 patients ayant bénéficié d’une DSAEK suite à un échec de KP au CHU de Clermont-Ferrand entre juin 2009 et juin 2013. La probabilité de survie du greffon, le gain fonctionnel (acuité visuelle), et les complications étaient évalués.

Résultats

Le suivi moyen des patients était de 16,45 mois [6–36]. La probabilité de survie du greffon à 12 mois était de 76,1 % [68,1–82,3]. Huit décollements et/ou décentrements du greffon sont survenus précocement (avant j8 ; en moyenne 6,22jours). Parmi les patients qui ont présenté un décollement du greffon, 3 ont bénéficié d’une nouvelle DSAEK avec changement du greffon, et une conversion en KP a été réalisée pour 3 patients. La MAVCL moyenne préopératoire est passée de 1,48 (compte les doigts à 2 mètres) à 0,996 logMAR (1/10) à 6 mois. L’acuité visuelle de loin s’est améliorée chez 17 patients (68 %), avec un gain moyen de 5,2 lignes (p=0,0006). Le potentiel de récupération visuelle était limité dans 8 cas.

Discussion

Les résultats anatomiques sont comparables à ceux de la littérature. L’amélioration de l’acuité visuelle était limitée par une fréquence importante de comorbidités, et la réalisation de greffes endothéliales à visée antalgique. De nombreuses stratégies opératoires sont décrites dans la littérature afin de diminuer les décollements et décompensations endothéliales primaires du greffon. L’adaptation du diamètre du greffon à la cornée réceptrice en calculant des abaques à partir de l’arc cornéen postérieur obtenu en OCT du segment antérieur semble être une piste intéressante.

Conclusion

La DSAEK permet une récupération visuelle rapide en conservant le dioptre cornéen antérieur et représente une alternative incontournable à la greffe transfixiante, après échec de cette dernière par décompensation endothéliale. Un suivi plus long permettrait de comparer la survie des greffons dans les deux techniques dans cette indication.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

To report the anatomic and functional outcomes of Descemet's stripping automated endothelial keratoplasty (DSAEK) in 32 eyes after failed penetrating keratoplasty (PK).

Subjects and methods

This retrospective, single-center observational study was performed on 32 eyes of 26 patients with failed PK grafts who underwent DSAEK between June 2009 and June 2013 at Clermont-Ferrand University Medical Center. Primary outcomes measured were: graft survival rates, functional improvement (visual acuity), and complications.

Results

Mean follow-up was 16.45 months [6–36]. Graft survival at 12 months was 76.1 % [68.1–82.3]. PK grafts cleared in 75 % of cases. Eight primary DSAEKs detached and/or decentered early (prior to day 8, average 6.22 days): 3 underwent repeat DSAEK with a new graft, and 3 underwent conversion to PK. Results were available for 26 patients at 6 months. Mean preoperative best-corrected visual acuity (BCVA) in logMAR increased from 1.48 (counting fingers at 2 meters) to 0.996 logMAR (1/10) at 6 months. BCVA improved in 17 patients (68 %). BCVA improved an average of 5.2 lines (P=0.0006). Eight patients had a large number of comorbid conditions that limited final visual acuity.

Discussion

Anatomic outcomes are similar to other studies. Final average BCVA was limited by severe comorbid conditions and performance of DSAEK solely for comfort. Many surgical strategies have been described to decrease graft dislocation and primary graft failure. Adapting graft trephine diameter to the host cornea as measured by AS-OCT, using a nomogram based on posterior corneal curvature obtained on AS-OCT, may be an interesting approach.

Conclusion

DSAEK allows for quick visual recovery by preserving the anterior corneal curvature. It is an essential option for restoring corneal clarity in PK failure due to endothelial decompensation. A longer follow-up would allow a comparison of graft survival for the two techniques in this context.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Greffe endothéliale, Descemet's stripping automated endothelial keratoplasty (DSAEK), Échec de kératoplastie transfixiante, Décollement du greffon

Keywords : Graft endothelial, Descemet's stripping automated endothelial keratoplasty (DSAEK), Failed transfixing keratoplasty, Detachment of the graft


Plan


 Article issu d’une thèse pour le doctorat en médecine, année 2014.


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 38 - N° 1

P. 22-33 - janvier 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • À propos de 5 cas de tumeurs du nerf optique sur une période de 6 ans
  • S. Rebika, N. Bonnin, J.-L. Kémény, F. Chiambaretta, F. Bacin
| Article suivant Article suivant
  • Neuropathie optique ischémique non artéritique bilatérale au cours du traitement de l’hépatite virale C par l’association interféron pégylé et Ribavirine®
  • S. Iferkhass, F. Elasri, S. Chatioui, A. Khoyaali, T. Bargach, K. Reda, A. Oubaaz

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.