Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Aspects épidémiologiques et cliniques des cancers oculaires primitifs du mélanoderme : notre expérience à propos de 111 cas - 21/01/15

Doi : 10.1016/j.jfo.2014.06.007 
S.M. Seck a, , G. Agboton a, N.N. Gueye a, J. Diop a, C.M. Seck b, A. Lam b
a Service ophtalmologie, hôpital principal de Dakar, 1, avenue Nelson-Mandela, BP 3006, Dakar, Sénégal 
b Laboratoire anatomie pathologique, Dakar, Sénégal 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Dans ce travail, les auteurs ont pour but d’étudier certains aspects cliniques et épidémiologiques des cancers primitifs oculo-orbitaires en Afrique au sud du Sahara.

Patients et méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective sur une période de 21 ans, allant de 1984 à 2004, portant sur tous les cas de cancers oculaires histologiquement prouvés, après chirurgie du globe et/ou de l’orbite. Pour chaque patient, nous avons étudié les paramètres suivants : âge, sexe, le ou les motifs de consultation, l’œil atteint, le résultat histologique de la pièce opératoire. Ces données ont été collectées grâce à l’analyse du registre opératoire du service, du dossier du malade et du registre des tumeurs du laboratoire anatomopathologique d’un hôpital de référence en Afrique sub-saharienne.

Résultats

Nous avions colligé 111 patients tous mélanodermes, dont 15 cas (13,5 %) d’atteinte bilatérale, soit 126 yeux. Le sex-ratio était de 1,17. Les circonstances de découverte montraient une prédominance de la leucocorie (30,2 %) suivie de l’exorbitisme (21,7 %) et en troisième position, la masse bourgeonnante conjonctivale (10,8 %). Le rétinoblastome a été plus fréquemment retrouvé avec 66,6 % des tumeurs oculo-orbitaires et 95,45 % des tumeurs du globe ; suivi du carcinome épidermoïde avec 15,08 % des cas. Le mélanome malin arrivait en troisième position (4,76 %) avec 83 % de localisation uvéale antérieure et 7 % de siège choroïdien. Le carcinome basocellulaire et le rhabdomyosarcome suivaient en quatrième position. Le carcinome basocellulaire constituait la moitié (50 %) des tumeurs palpébrales. Le rhabdomyosarcome était la première tumeur orbitaire de notre série (57 %). Suivaient les lymphomes à localisation conjonctivale (2,38 %), les leucémies aiguës à localisation orbitaire (1,59 %). Ensuite des tumeurs rares, un dermatofibrosarcome palpébral (0,79 %), un angiosarcome orbitaire (0,79 %), un glioblastome du globe (0,79 %) et une tumeur fibreuse solitaire maligne de l’orbite (0,79 %).

Conclusion

Les cancers primitifs oculo-orbitaires du mélanoderme restent des tumeurs du sujet jeune, équitablement réparties aux deux sexes. Le rétinoblastome en est la forme la plus fréquente, devant le carcinome épidermoïde. Le globe est site de prédilection de ces cancers.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

In this work, the authors aim to study clinical and epidemiological characteristics of ocular and orbital primary cancers in sub-Saharan African.

Patients and methods

This is a retrospective study over a period of 21 years, from 1984 to 2004, including all cases of ocular cancer, histologically proven after surgery of the globe or the orbit. For each patient, we studied the following parameters: age, sex, reason(s) for consultation, the affected eye, and histological result of the operative specimen. These data were collected by studying the departmental surgical registry, patient medical records and the tumor registry of the anatomicopathology laboratory of a tertiary care hospital in sub-Saharan Africa.

Results

We collected data on 111 black patients, among whom 15 cases (13.5%) presented with bilateral involvement, for a total of 126 eyes. The sex ratio was 1.17. Presenting signs showed a predominance of leukocoria (30.2%) followed by proptosis (21.7%) and in third place, protruding conjunctival mass (10.8%). Retinoblastoma was found most frequently, representing 66.6% of the oculo-orbital tumors and 95.45% of the tumors of the globe; followed by epidermoid carcinoma, representing 15.08% of cases. Malignant melanoma was third most common, representing 4.76%, with 83% arising in the anterior uvea and 7% in the choroid. Basal cell carcinoma and rhabdomyosarcoma follow in fourth place. Basal cell carcinoma constituted half (50%) of the eyelid tumors. Rhabdomyosarcoma was the most common orbital tumor in our series (57%). Next were lymphomas with conjunctival localization (2.38%), acute leukemia with orbital localization (1.59%) and rare tumors, palpebral dermatofibrosarcoma (0.79%), an orbital angiosarcoma (0.79%), a glioblastoma of the globe (0.79%) and a malignant solitary fibrous tumor of the orbit (0.79%).

Conclusion

Ocular and orbital primary cancers in blacks remain tumors of the young, equally distributed between the sexes. Retinoblastoma is the most frequent, followed by epidermoid carcinoma. The globe is the preferential localization of these cancers.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancers primitifs, Oculo-orbitaires, Mélanodermes

Keywords : Primary cancers, Ocular, Orbital, Blacks


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 38 - N° 1

P. 41-45 - janvier 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Neuropathie optique ischémique non artéritique bilatérale au cours du traitement de l’hépatite virale C par l’association interféron pégylé et Ribavirine®
  • S. Iferkhass, F. Elasri, S. Chatioui, A. Khoyaali, T. Bargach, K. Reda, A. Oubaaz
| Article suivant Article suivant
  • Une nouvelle analyse de l’anneau neuro-rétinien en tomographie par cohérence optique en domaine spectral, Spectralis (Heidelberg Engineering, Germany). Étude préliminaire
  • H. El Chehab, M. Delbarre, M. Maréchal, R. Rosenberg, A.-F. Marill, J.-R. Fénolland, J.-P. Renard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.