Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Sources d’exposition aux phtalates dans une unité de soins néonatals - 22/01/15

Doi : 10.1016/j.arcped.2014.10.026 
C.J. Fischer Fumeaux a, C. Stadelmann Diaw a, D. Palmero a, b, c, F. M’Madi d, J.-F. Tolsa a,
a Service de néonatologie, département médico-chirurgical de pédiatrie, université de Lausanne, CHU Vaudois, avenue Pierre-Decker 2, CH-1011 Lausanne, Suisse 
b École de pharmacie Lausanne-Genève, section des sciences pharmaceutiques, université de Lausanne et université de Genève, avenue Pierre-Decker 2, CH-1011 Lausanne, Suisse 
c Service de pharmacie, CHU Vaudois, avenue Pierre-Decker 2, CH-1011 Lausanne, Suisse 
d Service d’ingénierie biomédicale, CHU Vaudois, Lausanne, avenue Pierre-Decker 2, CH-1011 Lausanne, Suisse 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les effets sur la santé à long terme, particulièrement sur la fertilité, de l’exposition humaine à certains phtalates comme le phtalate de di-2-éthylhexyle (DEHP) font l’objet de préoccupations croissantes. Dans les services de néonatologie, les nouveaux-nés sont à la fois plus exposés et plus vulnérables au DEHP présent dans certains dispositifs médicaux. Ce travail avait pour objectifs l’identification, le recensement et la description des sources de DEHP dans une unité de soins néonatals. La procédure a consisté à lister et inspecter le matériel à la recherche d’un étiquetage, et à s’adresser aux fournisseurs en l’absence de notification. La présence de DEHP a été identifiée dans 6 % de l’ensemble des produits (35/542), soit dans près de 10 % des articles contenant du plastique (35/354). Dans près de trois quarts des cas, il s’agissait d’un dispositif dédié à l’assistance respiratoire. Une grande majorité n’affichait aucune information sur le contenu en DEHP. D’autres recherches sont nécessaires, à la fois pour mieux comprendre les effets de ces expositions précoces et pour étudier et développer des alternatives de sécurisation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

There are growing concerns on long-term health consequences, notably on fertility rates, of plasticizers such as phthalates. While di(2-ethylhexyl)phthalate (DEHP) is currently used in several medical devices, newborns in the neonatal intensive care unit are both more exposed and more vulnerable to DEHP. The objectives of this study were to identify, count, and describe possible sources of DEHP in a neonatal care unit. Our method consisted in the listing and the inspection of the information on packaging, complemented by contact with manufacturers when necessary. According to the results, 6% of all products and 10% of plastic products contained some DEHP; 71% of these involved respiratory support devices. A vast majority of the items showed no information on the content of DEHP. Further research is needed, particularly to determine the effects of such an early exposure and to study and develop safer alternatives.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


 Travail présenté aux Journées Nationales de Néonatalogie 2014 (JNN 2014), Paris, 27–28 mars 2014.


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 22 - N° 2

P. 203-210 - février 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Parcours et développement neurologique et comportemental de l’enfant prématuré
  • S. Marret, C. Chollat, R. de Quelen, G. Pinto Cardoso, L. Abily-Donval, A. Chadie, S. Torre, C. Vanhulle, D. Mellier, A. Charollais, P.-Y. Ancel, Réseau de périnatalité en Haute-Normandie
| Article suivant Article suivant
  • Info-médicaments : spécial néonatalogie
  • T. Bejan-Angoulvant, F. Beau-Salinas, C. Lengellé, H. Cissoko, A.-P. Jonville-Béra

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.